Tech/Science

Voit-on vraiment la muraille de Chine depuis la Lune ?

lune

S'abonner à la chaine Tech/Science sur iTunes
Vous avez certainement tous déjà entendu cette affirmation: la muraille de Chine serait la seule construction humaine visible depuis l’espace. Sauf que c’est totalement faux.

Cette fausse information nous la devons à William Stukeley, un antiquaire anglais du XVIIIe siècle. Dans une lettre il imaginait seulement que : «Le mur d’Hadrien n’est dépassé que par la muraille de Chine, qui dessine une formidable figure sur le globe terrestre, et pourrait bien être visible depuis la Lune

Cela suffit pour que de nombreux écrivains reprennent la formule et que le mythe naisse. Par exemple retrouve la même affirmation sous la plume du journaliste anglais Henry Norman en 1895 dans un livre consacré à l’Extrême-Orient.

En 1969, la question fut posée aux astronautes de la mission Apollo XI qui revenaient justement de la Lune. Neil Armstrong indiqua alors n’avoir jamais pu identifier la muraille de Chine depuis cet astre. Mais deux autres astronautes affirmèrent l’avoir vue ! Mais pas depuis la Lune, seulement depuis une distance de 300 kilomètres, alors que la Lune est elle à plus de 380 000 kilomètres !

Voir cette construction depuis la Lune reviendrait à distinguer un cheveu d’un millimètre de largeur à 38 km !

On dit que cette rumeur fut lancée par le président américain Nixon en 1972, pour apaiser les relations alors tendues entre son pays et la Chine. Une fausse info reprise ensuite par la propagande maoiste.

D’ailleurs depuis la Lune on ne voit aucune construction sur Terre, pas plus la muraille de Chine qu’une autre. Le seul élément non naturel que l’on voit depuis cet endroit se trouve sur la Lune elle-même. Ce sont les 809 objets laissés par la NASA au cours des six missions lunaires qu’elle a organisées.

Si on y ajoute les débris d’un programme robotique russe , il y a aujourd’hui sur la Lune plus de 180 tonnes de déchets humains; parmi lesquels des appareils d’exploration mais aussi six drapeaux américains et quatre rétroflecteurs ayant servi à mesurer de combien de cm la Lune s’éloignait de la Terre chaque année (3,8 cm).

A la surface de la Lune il y a également 96 sacs d’excréments humains, d’urine et de vomi, deux balles de golf, une paire de coupe-ongles et un autoportrait de l’astronaute James Irwin, laissé par lui-même.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre