Culture Générale

Pourquoi Vladimir Poutine marche-t-il si bizarrement ?

démarche

Bien sûr il n’y a pas de façon juste ou parfaite de marcher. Nous avons tous la nôtre. Elle permet d’avancer et c’est bien tout ce qu’on lui demande.

En marchant l’amplitude de l’oscillation du bras est habituellement la même pour les deux bras. C’est ainsi que marche la grande majorité des humains partout dans le monde. Mais un homme fait exception ! Un homme célèbre j’entends, Vladimir Poutine, le président russe.

Vous l’avez surement déjà vu marcher et remarqué une particularité. Quand il avance, lorsque sa jambe gauche est projetée en avant, son bras droit n’oscille presque pas. Il est presque immobile et proche de son torse.

Cette façon spéciale d’avancer a soulevé outre atlantique de nombreuses spéculations. Certains y voient une déficience neurologique, peut-être même un signe de l’apparition de la maladie de Parkinson, car l’oscillation réduite du bras en est un indicateur précoce potentiel. D’autres encore spéculent sur un accident vasculaire cérébral mineur.

Problème, Poutine n’a aucun problème avec son bras droit. Il écrit, s’alimente et fait du judo sans aucun souci. De plus il a cette démarche depuis de nombreuses années et elle n’a pas changé. Il faut donc chercher d’autres causes possibles.

Une équipe de médecins américains a décidé d’examiner cette question cruciale et a publié un article sur le sujet dans une revue scientifique en 2015.  Intitulé «La démarche du Gunslinger», il souligne que Poutine était autrefois un membre du KGB (jusqu’en 1991). Or dans le manuel de formation de l’équipe KGB Alpha, on peut lire le passage suivant au chapitre 2 concernant la bonne façon de déplacer: « Il est absolument nécessaire de garder votre arme contre votre poitrine ou dans la main droite. En avançant, ne le faites pleinement que d’un côté, le gauche (…) »

L’hypothèse des chercheurs est donc que Poutine marche en respectant les règles du KGB, en tenant dans sa main droite stationnaire un fusil ou pistolet imaginaire, ou car il pense que c’est cool d’adopter cette démarche du type qui tient une arme. Bien sûr, cette recommandation dans le manuel de formation du KGB ne prouve absolument rien. Ce sont des spéculations de chercheurs.

Afin d’infirmer ou de confirmer leur thèse ils ont examiné la façon de se mouvoir d’autres militaires russes anciens officiers du KGB. Et surprise, là encore ils ont noté des démarches bizarres, par exemple celle d’anciens ministres de la défense comme Anatoly Serdyukov et Sergei Ivanov, mais aussi un commandant militaire de haut rang, Anatoly Sidorov. Leur façon de marcher présente la même caractéristique que celle de Poutine.

Bien sûr, sans confirmation de Poutine lui-même, personne ne peut affirmer connaitre la raison de cette démarche avec certitude. Mais il semble que ce soit aujourd’hui certainement l’hypothèse la plus convaincante.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre