Histoire

Les Vikings ont-ils précédé Christophe Colomb ?

vik

S'abonner au podcast
Pour le commun des mortels, la découverte de l’Amérique s’est faite en 1492, avec l’arrivée des caravelles espagnoles sur les côtes de l’actuelle Cuba.
Toutefois, même si ces vastes continents étaient déjà habités par des populations indigènes, l’éventuelle existence d’explorations antérieures a rarement été abordée.
Pourtant, ces grands navigateurs qu’étaient les Vikings ont sans aucun doute précédé Christophe Colomb dans sa quête du Nouveau Monde.

Les Vikings : des explorateurs chevronnés
De la fin du VIIIe siècle jusqu’au début du XIe, s’étend ce que l’on a coutume d’appeler “l’Âge des Vikings”.

Durant cette longue période historique, une caste d’hommes scandinaves, à la fois explorateurs et pillards, déferle sur toute l’Europe, allant même jusqu’à créer des royaumes et des dynasties en dehors du monde nordique (la Normandie, le Danelaw anglais, ou encore la première dynastie russe des Riourikides, en sont les plus brillants exemples).

Ainsi, ces redoutables navigateurs ont eu l’occasion d’arpenter une bonne partie du globe, au point même d’avoir posé un pied sur le continent américain. En effet, les archéologues sont formels, il existe des restes de sites vikings à l’Anse aux Meadows et à Pointe Rosée, sur l’actuelle île de Terre-Neuve, au Canada.

Ces ruines de villages datant d’une période comprise entre l’an 900 et l’an 1050 pourraient bien être les témoins du fameux territoire du Vinland, mentionné à plusieurs reprises dans des sagas islandaises.

Le Vinland
Si l’établissement de campements vikings en Amérique du Nord est clairement avérée, le parcours des explorateurs reste à déterminer.

Selon les reconstitutions historiques les plus fiables, les premiers colons vikings partaient de l’Islande et faisaient une escale au Groenland (une autre terre septentrionale, colonisée par les nations scandinaves) avant de s’établir sur la côte nord-atlantique du continent américain. Aux yeux des Vikings, les terres canadiennes étaient luxuriantes, raison pour laquelle ils les baptisèrent sous le nom de “Vinland”, que l’on peut traduire par “le pays des prairies” en vieux norrois.

Néanmoins, il est encore difficile de savoir jusqu’où les Vikings se sont arrêtés dans leur périple.

En effet, les campements à Pointe Rosée et à l’Anse aux Meadows auraient très bien pu servir d’escale, sur le chemin d’une exploration plus vaste qui a pu les mener à parcourir le fleuve Saint-Laurent ou même l’ensemble du littoral américain.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre