Histoire

Comment le capitaine Cook est-il mort ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Navigateur, explorateur et cartographe de renom, le capitaine James Cook a parcouru le monde pendant des décennies ; sans cesse en quête de nouvelles terres à découvrir. Si son héritage colossal jouit encore d’une grande estime, les circonstances de sa mort demeurent toutefois floues à l’heure actuelle.

James Cook le précurseur

Encore évoqué par le nom des “îles Cooks”, le souvenir du navigateur britannique James Cook reste – aujourd’hui – très vivace.

Il faut dire que cet explorateur de l’océan Pacifique a été un cartographe et un marin de grand talent qui a considérablement aidé les nations européennes à prendre connaissance d’un monde qui leur était, jusque-là, quasiment inconnu : celui des cultures mélanésiennes et polynésiennes.

Ainsi, au cours de sa longue carrière, James Cook a mené trois grandes expéditions qui l’ont conduit à longer les côtes africaines, asiatiques, nord-américaines et sud-américaines ; de sorte à à parcourir le gigantesque océan Pacifique dans toute sa longueur.

Malheureusement pour lui, cependant, le navigateur mourut brusquement au cours de sa dernière expédition ; et ce, de manière plutôt inattendue.

Mort dans une embuscade

La troisième expédition de James Cook a pour but de ramener un dénommé “Omai” (un “tohunga” ; c’est-à-dire l’équivalent d’un sage  māori) jusque sur l’île de Tahiti.

Parti à bord du HMS Resolution, le navigateur parcourt donc de nouveau l’océan Pacifique et – une fois Omai rendu aux siens – se dirige vers le nord, en direction des îles de Hawaï.

En pénétrant sur ce territoire (1778), James Cook devient ainsi l’un des premiers européens à fouler le sol hawaïen.
Après une escale de courte durée, Cook repart toutefois en direction des côtes américaines où il tente de traverser le détroit de Béring.

Ses tentatives s’avèrent toutefois infructueuses et c’est un James Cook exténué qui repart en direction de Hawaï, l’année suivante.

Par un étrange concours de circonstance, l’équipage européen arrive sur l’île en pleine saison de fêtes ; les autochtones rendant un culte au dieu de la paix “Lono”.

Pris à tort pour une incarnation divine, Cook est d’abord bien reçu par les indigènes, mais – progressivement – les relations se détériorent ; en même temps que la saison de “Kū” (le dieu de la guerre) commence.

Ainsi, un beau jour, une altercation éclate entre les Britanniques et les Hawaïens.
Pris au piège sur une plage, James Cook est frappé à la tête puis se retrouve lynché par des indigènes qui enlèvent son corps.

La suite des évènements est un peu plus floue.
Si certains témoignages prétendent que les habitants de Hawaï ont partiellement mangé son cadavre, d’autres affirment qu’ils rendirent une partie de la dépouille, afin qu’elle soit inhumée avec les honneurs militaires.

Il aurait été fort ironique que Cook finisse cuisiné.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre