Santé

Les végétariens sont-ils moins gros que les autres ?

poi

S'abonner au podcast
Environ 3% des Français ont adopté le régime végétarien. Vous le savez surement ce mode de consommation connaît un succès grandissant pour des questions éthiques, écologiques et financières.

Mais une raison supplémentaire pourrait exister ! Certaines études ont en effet montré que les végétariens présentaient un poids inférieur aux personnes consommant de la viande et du poisson.

L’alimentation à base de protéines végétales semblerait être un atout pour perdre des kilos superflus, mais certaines conditions doivent être respectées pour que végétarisme rime avec régime.

François Mariotti, spécialiste de la nutrition à AgroParisTech a fait une étude comparative du poids des végétariens avec celui des omnivores. Sa conclusion est sans appel: les individus s’alimentant exclusivement de protéines végétales présentent un IMC réduit de trois points.

En Suède, une autre étude fut menée. Elle a porté sur les habitudes alimentaires de 55 000 volontaires. Plusieurs groupes de consommateurs furent surveillés: dabord les omnivores, Puis les pescetariens, c’est à dire ceux qui ne consomment pas de viande mais continuent à manger du poisson, des œufs et des produits laitiers. Les lactovégétariens, qui excluent de leur alimentation tous les aliments issus de l’exploitation animale à l’exception du lait. Et enfin les végétaliens qui bannissent tous produits d’origine animale.

Résultat: 25 % des végétaliens étaient en surpoids contre 29% des pescetariens et des lactovégétariens et 40 % des omnivores.

Cette différence peut d’abord bien sûr s’expliquer par la valeur calorique des différents aliments consommés. À poids égal, les produits carnés sont 5 à 7 fois plus caloriques que les légumes. À titre d’exemple, 100 g de bifteck de bœuf contient 200 calories alors que la même portion d’endives n’en recèle que 20. Mais des disparités existent, ainsi 100 g de lentilles renferme 338 calories.

Et puis la viande et les poissons ont également une teneur importante en lipides or les acides gras favorisent le surpoids mais également augmentent le cholestérol dans le sang. Quant aux fibres présentes dans de nombreux légumes, ils jouent sur le métabolisme des glucides et aident à leur assimilation par l’organisme.

Donc le faible apport calorique du régime végétarien n’est pas le seul élément expliquant la perte de poids. Enfin on sait que les adeptes de l’alimentation végétale adoptent souvent des comportements plus sains. Ils ont tendance à consommer moins d’alcool et à pratiquer plus d’activités sportives au quotidien.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre