Incroyable !

Les nuages pèsent des tonnes

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Semblables à du coton, les nuages que nous voyons dans le ciel nous semblent plutôt légers.
Pourtant, en étant remplis d’eau et de glace, ces gigantesques masses en suspension pèsent – en réalité – jusqu’à plusieurs tonnes.

De gigantesques masses en suspension

Ne vous fiez pas aux apparences, les nuages qui flottent au-dessus de vos têtes sont – en réalité – de véritables enclumes en suspension.

En effet, en étant constitués de milliards de gouttelettes d’eau et de glace, ces masses vaporeuses peuvent peser jusqu’à plusieurs tonnes.
Ainsi, avec une densité d’eau avoisinant 0,5g/m³, un nuage de 100 km³ peut atteindre la masse de 500 000 tonnes.

Leur formation fait partie d’un processus bien connu qui est celui du cycle de l’eau.
Sous l’effet de la chaleur solaire, l’eau s’évapore et s’élève, jusqu’à une altitude où elle se refroidit et se transforme en gouttelettes qui s’agglomèrent sur des particules environnantes.

À ce phénomène de condensation, succède celui de la congélation (si l’eau condensée se trouve dans une zone aux températures négatives).

Classables en plusieurs familles (stratus, alto, cirrus, etc.), ces nuages se répandent, ainsi, dans le ciel ; sans pour autant risquer de tomber sur nos têtes.

Les miracles de la physique

Bien qu’étant particulièrement massifs, les nuages parviennent néanmoins à flotter.
Comment est-ce bien possible ?

C’est très simple : les molécules d’eau sont moins lourdes que celles d’azote et d’oxygène (qui composent l’atmosphère) ; leur masse volumique est donc – dans tous les cas – inférieure à celle de l’air environnant (la densité d’un nuage atteint, par ailleurs, 1,3 kg/m³ contre 1,7 kg/m³ pour l’air ambiant).

Néanmoins, lorsque les gouttelettes d’eau deviennent trop lourdes pour un nuage, ce dernier lâche du lest, en créant… de la pluie, de la neige ou de la grêle.

Avant de tomber, ces gouttes (de même que les flocons ou les grêlons) restent en suspension grâce aux mouvements ascendants de l’air, tout en étant maintenues en cohésion sous l’effet de l’électricité statique du nuage.

Vous n’avez donc aucune raison d’avoir peur : le ciel ne vous tombera pas sur la tête !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre