Santé

Pourquoi utilise-t-on des couteaux d’ “obsidienne” ?

obsid

S'abonner au podcast
L’obsidienne est une roche volcanique riche en silice de couleur grise, vert foncé, rouge ou noire. Elle provient d’une lave acide.

Selon l’écrivain et naturaliste romain du 1er siècle Pline l’ancien, le nom de cette roche viendrait de celui qui l’a découverte en Ethiopie, Obsius. Mais les linguistes relient plutot le terme au latin obsidio, c’est à dire « cerné », ce qui renverrait aux cernes de l’obsidienne, ses cassures.

Si je vous en parle sur cette chaine Santé, c’est en rasion de l’utilisation qui est en faite pour confectionner un outil, un instrument chirurgical, le couteau d’obsidienne. Grâce à cette pierre on peut obtebir une lame beaucoup plus fine que l’acier conventionnel des scalpels.

Un type de lame particulièrement utile quand il s’agit de couper de façon extrêmement fine, comme cela est souvent le cas en chirurgie oculaire ou cardiaque.

De plus ce type de lame provoque moins de cicatrices et de réactions allergiques. Ceci explique pourquoi cette pierre fut utilisée très tôt dès lors qu’il s’agissait de couper des éléments du corps humain. Ainsi déjà au 8ème siècle avant JC, on l’utilisait pour la trépanation, cette opération chirurgicale consistant à pratiquer une ouverture dans un os, en particulier dans la boîte crânienne.
A l’époque il s’agissait de permettre aux esprits d’entrer ou de sortir du corps d’une personne. Les chercheurs estiment que lors des interventions réalisées avec l’obsidienne, les 2/3 des patients survivaient.

Bien avant, l’obsidienne fut utilisée pour fabriquer le tranchant pour les armes et les outils durant la Préhistoire, notamment en Amérique précolombienne.

Dans l’Egypte antique, époque à laquelle on importait de l’obsidienne depuis la mer Rouge, on s’en servait lors des rituels de circoncision. Alors qu’en Europe dès l’an 8000 avant JC cette pierre faisait l’objet de commerce en Italie et dans le sud de l’actuelle France.

On l’a dit, l’obsidienne se forme à partir de coulées de lave qui sont très épaisses et riches en silice. En Europe on en trouve notamment sur les îles Lipari, en Sardaigne, en Arménie, enTurquie, en Grèce et aux Canaries.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre