Sciences

A quoi servaient les menhirs ?

menhir

S'abonner au podcast
Un menhir, à ne pas confondre avec un dolmen, est une pierre dressée seule, plantée à la verticale dans le sol. On en renconttre en Afrique, Asie mais surtout en Europe de l’Ouest où ils ont été installés au Néolithique, c’est à dire entre -6000 et -3000. Il est donc faux d’associer les menhirs aux Celtes. Les menhirs existaient plusieurs milliers d’années avant leur arrivée en Europe.

Le mot « menhir » vient du latin, dans lequel maen veut dire « pierre », et hir « longue ». Le menhir est donc une longue pierre.

Ces pierres dressées verticalement sont souvent en granite, mais cela peut dépendre des régions (quartz, schiste, calcaire). Leur taille varie fortement. Certains font seulement quelques dizaines de centimètres, d’autres plusieurs mètres. Parfois la pierre est brute, parfois taillée. Ils peuvent être plantés seuls, ou en alignement, quelques uns ou plusieurs centaines.

En France, on trouve le plus grand nombre de menhirs en Bretagne. Le site le plus fameux est celui
de Carnac où plus de 3 000 menhirs individuels sont alignés sur 4 km, rangés en quatre groupes. Chaque ensemble est organisé avec les pierres les plus hautes à l’extrémité ouest et les plus basses à l’extrémité est. Certaines rangées se terminent par un demi cercle de menhirs.

Mais la grande question est à quoi servaient-ils ? Pourquoi ont-ils été construits ? Répondre à cette question est un exercice difficile car on ignore presque tout de l’organisation sociale et des croyances des peuples qui les ont plantés dans le sol. On sait cependant qu’ils enterraient leurs morts et cultivaient des céréales. On pense donc que certains menhirs étaient liés à des rites de fertilité au fil des saisons.

Isolés, on pense cependant qu’ils servaient plutôt à indiquer un point d’eau ou une tombe. En revanche alignés d’est en ouest ou arrangés en cercles, ils étaient surement dédiés au culte du Soleil et de la Lune.

Ensuite au fil des siècles ils ont certainement été utilisés à d’autres fins. Les druides s’en seraient servis pour des sacrifices. Ils auraient également constitué des calendriers primitifs.

De nombreux menhirs furent modifiés par les Chrétiens. Des croix furent sculptées à leur sommet et des symboles de la chretienté y furent gravés. Ceci pour tenter de mettre fin à des rituels paiens. Par exemple au 6ème siècle on raconte que les Bretons s’adonnaient « par jeu » à des rites ancestraux autour des menhirs. Des jeunes femmes voulant se marier dansaient près de la pierre, s’y frottaient ou s’asseayaient dessus.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre