Incroyable !

Une ampoule électrique est allumée depuis presque 120 ans

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Saviez-vous qu’une ampoule électrique reste allumée depuis…1901 ? Installée dans la caserne des pompiers de Livermore (en Californie), celle-ci continue, en effet, à fonctionner tant bien que mal (une webcam continuellement braquée sur elle pouvant l’attester). Comment, alors, un tel exploit est-il possible ?

Une ampoule datant du siècle dernier

Il existe dans le monde une ampoule centenaire et – cocorico – elle a été fabriquée, en 1890, par un Français : l’inventeur Adolphe Chaillet.

Après avoir été soufflée à la main avec sa douille, celle-ci a été donnée au Service incendie de Livermore, en 1901 (une petite ville de 88.000 habitants située dans le comté de d’Alameda, en Californie).

Simple ampoule de 60 watts, elle est alors branchée sur le réseau électrique de l’époque, équivalant à la tension de 110 volts. Les années passant, sa luminosité a – évidemment – diminué, jusqu’à se stabiliser aux alentours de 4 watts.

Son emplacement, quant à lui, a sensiblement bougé au cours du siècle dernier. Déménagée à trois reprises, l’ampoule n’a, en effet, élu domicile à son adresse actuelle qu’en 1976, année durant laquelle elle fut transportée sous escorte policière.

Après avoir constaté son exceptionnelle longévité (en 1972), les autorités prirent, en outre, la décision de l’équiper de sa propre alimentation, pour la protéger des aléas d’un réseau urbain.

Une exceptionnelle longévité

Résistant tant bien que mal aux épreuves du temps, l’ampoule centenaire a pourtant semblé rendre l’âme en 2013, lorsqu’elle resta éteinte pendant une durée de neuf heures et demie.

Plus de peur de que de mal – finalement – puisque les techniciens sur place se rendirent compte que le problème venait en fait de l’alimentation. Une fois celle-ci rétablie, l’ampoule pouvait alors se remettre à briller à 60 watts (comme lors des premiers jours)… avant de redescendre à 4 watts, au bout de quelques heures.

Mais, comment expliquer une durée de vie aussi longue ? Si de nos jours une lampe à incandescence se compose d’un fil conducteur enfermé dans une bulle de gaz inerte (sans la moindre présence d’oxygène, pour éviter que le fil ne se consume rapidement), l’ampoule de Livermore est, elle, conçue selon une technologie radicalement différente.

En effet, au lieu d’être forgé dans un métal conducteur, son filament est en carbone (conformément au procédé de fabrication mis au point par l’inventeur de l’ampoule, Joseph Swan).

De ce fait, fonctionnant au moyen d’un matériau bien plus résistant, l’ampoule pouvait donc durer dans le temps et a peut-être – qui sait – encore quelques beaux jours devant elle.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre