Histoire

Les Trois mousquetaires ont-ils existé ?

mousq

S'abonner au podcast
Immortalisés par l’œuvre d’Alexandre Dumas, les “Trois Mousquetaires” font indéniablement partie de l’imaginaire français. Par-delà la fresque romanesque, il est intéressant de savoir dans quelle mesure les aventures de ces héros ont été inspirées de faits réels.

Une inspiration puisée dans l’histoire de France

Paru sous la forme d’un feuilleton dans le journal “Le Siècle” (1844), “Les Trois Mousquetaires” forment avec “Vingt ans Après” (1845) et “Le Vicomte de Bragelonne” (1847) une fresque romanesque mêlant histoire et aventures, au temps de l’Ancien Régime.

Prenant place dans la France de la Fronde – une période s’étalant du règne de Louis XIII à celui de Louis XIV – l’action laisse la part belle aux intrigues de cour ainsi qu’aux scènes de cape et d’épée, sous la plume précise et réaliste d’Alexandre Dumas.

En effet, même s’ils ne sont pas l’exact reflet de personnages historiques, les héros de ces aventures n’en restent pas moins fidèles, dans leur caractère, à des figures bien connues de la fin du règne de Louis XIII.

Aux côtés du monarque français, de la reine Anne d’Autriche, du duc de Buckingham ou encore du très célèbre cardinal de Richelieu se déploie, ainsi, toute une galerie de personnages dont le plus célèbre est, sans conteste d’Artagnan, un mousquetaire de renom dont les mémoires ont considérablement aidé l’auteur à écrire son histoire.

Ainsi, reflet d’Isaac de Portau – un huguenot de bonne extraction – Porthos a fait, comme son modèle, partie des Gardes françaises où il a rencontré d’Artagnan.

Librement inspiré de la vie d’Henri d’Aramitz, Aramis est, quant à lui, le général des Jésuites, doté d’une sagacité qui semble fidèle à celle de l’original.

Athos, enfin, est le mousquetaire dont l’homologue réel semble le plus incertain.
En effet, un dénommé “Athos” est bien passé dans le corps des mousquetaires, mais a péri au cours d’un duel, tandis que le personnage romanesque meurt paisiblement, à plus de 80 ans passés.

Dans les romans, ces trois mousquetaires sont censés incarner des valeurs de courage et de loyauté, faisant d’eux de grands héros littéraires.

La part de fiction

Comme il l’a été précisé, certaines destinées sont librement revisitées par l’auteur. Par exemple, sous la plume d’Alexandre Dumas, l’espionne anglaise Milady meurt décapitée, tandis que la véritable Lucy de Carlisle survit à la torture et à l’emprisonnement.

Toutefois, l’œuvre prend également quelques libertés quant à la vie réellement menée par les mousquetaires, à cette période de l’histoire.

En effet, si les ouvrages les présentent comme des aventuriers indépendants et libres de leurs mouvements, les véritables mousquetaires formaient une compagnie de soldats assermentés tenus d’escorter le souverain en tout temps et en tout lieu.

Plus étonnant, il n’y a aucune preuve concrète de la rencontre entre d’Artagnan et certains desdits mousquetaires. Les aventures contées par Alexandre Dumas sont donc, sans conteste, purement imaginaires.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre