Tech/Science

Que se passe-t-il quand on donne de l’ecstasy à un poulpe ?

poulpe

S'abonner au podcast
Les effets de l’ecstasy chez les humains sont connus. Cette drogue engendre une sensation d’euphorie et d’amour universel qui peut se traduire par des rapprochements charnels.

Des scientifiques ont eu l’idée de tester la même molécule chez le poulpe.

Les poulpes figurent parmi les animaux les plus étonnants. Par exemple leur intelligence est remarquable, certainement liée à leur 300 millions de neurones (contre tout de même plusieurs centaines de milliards chez les humains). Mais tout de même c’est considérable.

Pour essayer d’en savoir plus sur les capacités de ces étranges pieuvres des scientifiques en ont plongé dans une eau contenant de l’ecstasy. Les résultats ont été publiés dans la revue Current Biology. Alors que cet animal est plutôt solitaire d’ordinaire, il devient dans cette eau particulière, beaucoup plus sociable. Pour être plus précis voici le dispositif: les poulpes ont été plongés dans l’eau contenant de l’ecstasy pendant 10 minutes, avant d’être rincés à l’eau de mer. Ensuite, ils ont été placés dans des aquariums scindés en plusieurs parties, avec des poulpes n’ayant subi aucun traitement particulier auparavant. Normalement étant solitaires, ils n’auraient dû avoir aucun intérêt particulier pour leur voisin. Au contraire après le bain à l’ecstasy ils ont eu tendance à se rapprocher des autres !

Selon les chercheurs ces pouples faisaient même littéralement des câlins à la cage voisine, “en exposant des parties de leurs corps qu’ils ne présentent généralement jamais à un autre poulpe”.

De plus lorsqu’il s’agit d’une femelle, mâles et femelles “drogués” lui ont fait des calins. Alors que si s’agissait d’un mâle, mâles et femelles drogués s’y intéressaient moins.

Les chercheurs en concluent que les cerveaux des poulpes réagissent de façon similaire aux notres.

En jeu, la sérotonine. Il s’agit d’un neurotransmetteur, c’est à dire une substance qui aide à transmettre des signaux chimiques d’une zone à l’autre du cerveau. Et la sérotonine, connue comme l’”hormone du bonheur”, permet en particulier les rapports sociaux entre individus et en dépendent grandement l’humeur, la joie comme la dépression. L’expérience semble montrer que l’ecstasy l’influence de façon identique chez l’homme comme chez le poulpe. Ce qui signifiqie que malgré les grandes différences anatomiques entre le cerveau du poulpe et de l’Homme, il existe des similitudes moléculaires dans le gène transporteur de la sérotonine.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre