Sciences

Pourquoi les “rivières atmosphériques” sont un danger ?

riv

S'abonner au podcast
Il existe dans le ciel ce que l’on appelle des rivières atmosphériques. Elles doivent leur nom à la similitude de leur forme avec les cours d’eau terrestres. Et le déplacement, au-dessus de nos têtes, de ces sillons allongés, porteurs d’énormes quantités de vapeur d’eau, est souvent synonyme de désastres climatiques.

Mais plus précisément, qu’est-ce qu’une rivière atmosphérique ?

Il s’agit d’une longue ride de nuages, qui se déplace des tropiques vers les latitudes plus hautes. Elle se forme en altitude, apparaissant à environ un kilomètre de hauteur.

Si leur largeur est assez limitée, ces rivières atmosphériques peuvent s’étirer sur des milliers de kilomètres.

Certaines de ces rivières sont très connues, comme le “Pineapple Express”, qui se déplace entre Hawaï et la côte occidentale de l’Amérique du Nord.

Les rivières atmosphériques sont en effet à l’origine d’événements climatiques parfois extrêmes. Chargées d’humidité, elles produisent en effet des pluies torrentielles dans certaines régions.

La Californie est ainsi une zone très touchée. Les rivières atmosphériques peuvent y provoquer, comme en 1861, des inondations catastrophiques. Durant cet hiver 1861-1862, l’eau monta jusqu’à trois mètres dans les rues de certaines villes de l’État américain.

On sait aujourd’hui que ce désastre était lié au passage du fameux “Pineapple Express”. Même si de telles inondations demeurent exceptionnelles, la Californie, et bien d’autres régions dans le monde, sont régulièrement touchées par des pluies torrentielles trouvant leur origine dans les rivières atmosphériques.

Ces averses diluviennes ont de graves conséquences. Avec l’essor de l’urbanisation et la présence de terrains souvent imperméabilisés, l’eau ruisselle et va grossir les cours d’eau, prélude à des inondations encore plus destructrices.

Les pluies liées aux rivières atmosphériques entraînent également des glissements de terrain, qui font souvent des victimes. Le gonflement des rivières dû à ces précipitations peut encore menacer certains barrages.

Mais les rivières atmosphériques auraient aussi leur part dans la fonte des glaces. Venant des tropiques, elles transportent de l’humidité, mais aussi de la chaleur. Parvenues au voisinage du pôle, elles contribueraient à faire fondre ses glaces.

Enfin, on a découvert plus récemment que les rivières atmosphériques pouvaient jouer un rôle dans le déclenchement des plus fortes rafales de vent.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre