Sciences

Qu’est-ce que “l’hexagone de Saturne” ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les observations permises par les engins chargés de scruter l’espace réservent parfois des surprises. C’est le cas de ce double nuage hexagonal flottant au-dessus du pôle Nord de la planète Saturne.

Une première formation nuageuse

C’est dans le cadre d’un programme spatial américain, en 1981, qu’un immense nuage de forme hexagonale a été découvert au-dessus du pôle Nord de Saturne. D’autres missions, plus tardives, ont pu prendre des photographies, et même des vidéos, de ce curieux phénomène.

Il semblerait que cette énorme formation nuageuse à six faces, qui mesure près de 25 000 kilomètres de diamètre, soit au centre d’une tempête permanente, tourbillonnant au-dessus de la planète aux anneaux. Une des particularités de ce nuage hexagonal est sa fixité. En effet, il conserve les mêmes dimensions, du moins en longitude.

Les astronautes ont également pu constater qu’aucun phénomène de ce type n’était observable au-dessus du pôle Sud de Saturne.

Un second nuage hexagonal : le mystère s’épaissit

C’est à la sonde spatiale Cassini qu’on doit la découverte d’une seconde formation nuageuse. Revenue sur Saturne en 2004, la sonde en a révélé l’existence par une série d’observations commencée en 2014.

Ce nouveau nuage s’est développé 300 mètres plus haut, adoptant la même forme hexagonale. Elle correspond exactement à celle du nuage situé plus bas, au point que ces formations nuageuses apparaissent comme parfaitement jumelles.

Les scientifiques se perdent en conjectures sur l’aspect réel et l’origine de ces formations nuageuses. La plupart d’entre eux ne pensent pas que ces formations représentent les deux extrémités d’une immense structure nuageuse, haute de plusieurs centaines de mètres.

Cependant, ils supposent que le nuage le plus élevé influence le tourbillon situé à plus basse altitude. Pour l’instant, les spécialistes ne donnent pas de véritable explication à ces phénomènes.

Certains les décrivent comme des sortes de courants-jets, ces vents violents de la haute atmosphère terrestre, liés à un déséquilibre thermique. Il se pourrait aussi que la formation des nuages hexagonaux de Saturne soit liée à la rotation de la planète.

Des formations similaires ont pu être reproduites en laboratoire, mais avec des formes incomplètes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre