Incroyable !

Qu’y a-t-il dans les tanks de l’armée britannique ?

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
“Do you want a cup of tea ?”. Cette phrase – on ne peut plus cliché – peut aussi bien être entendue dans un salon de thé anglais… que dans un tank de l’armée britannique. En effet, chacun de ces engins est pourvu d’une théière ; notamment pour rappeler – aux soldats partis en mission – les saveurs de la mère patrie.

Un breuvage national

Le thé et la Grande-Bretagne, c’est un peu une grande histoire d’amour.

En effet, arrivée massivement depuis la Chine, sur l’archipel britannique – dès le XVIIIe siècle – cette boisson aromatique a rapidement conquis le cœur de l’élite locale ; laquelle a fait de sa consommation un rituel quasi-quotidien (le fameux “tea time”, souvent évoqué avec dérision par les voisins continentaux).

Rien d’étonnant, alors, à ce que la Grande-Bretagne soit aujourd’hui le deuxième consommateur de thé au monde, après sa voisine l’Irlande.

De là à en faire une boisson indispensable, il ne faudrait pas pousser non plus… Et pourtant !

Même si cela peut sembler difficile à croire, les (pourtant très austères) tanks britanniques actuels sont tous équipés de théières.

Une aubaine pour les soldats partis en opération extérieure.

Boire ou conduire…

Cette décision (a priori) étonnante, l’état-major britannique l’a prise dans les années 1950.

En fait, durant la Seconde Guerre mondiale, des soldats britanniques s’étaient piteusement illustrés – de manière régulière – en quittant leur véhicule blindé, pour prendre le thé sur le bord de la route où ils stationnaient.

Ainsi, bon nombre d’entre eux furent entourés par les soldats ennemis, alors qu’ils savouraient leur boisson.
C’est de cette manière que la 22e brigade blindée britannique perdit 14 de ses chars et 15 autres véhicules (en seulement quinze minutes !) dans la ville de Caen.

Pire : d’après une étude réalisée après la conflit, “37 % de tous les soldats britanniques des unités blindées” qui avaient perdu la vie durant la Seconde Guerre mondiale, avaient un des membres de leur groupe qui se trouvait à l’extérieur, au moment de leur mort.

Le constat étant sans appel, les haut-gradés décidèrent donc qu’il fallait changer radicalement d’habitudes.

C’est ainsi que – plutôt que d’interdire le thé – le commandement britannique décréta que tout tank devait être pourvu d’une théière et aménagé de sorte à ce que les soldats puissent boire dans l’habitacle.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre