Histoire

Qui sont les Pictes d’Écosse ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Amalgame de tribus situées au nord de l’actuelle Écosse, les Pictes étaient un peuple de guerriers celtes réputés pour leur ardeur au combat.
Recouverts de motifs peints sur tout leur corps, ils ont durablement impressionné les Romains qui les ont nommés en conséquence (“Picti” signifie littéralement “hommes peints” dans l’idiome latin).

Un peuple farouche et intimidant

Alors que l’Empire romain s’étend irrésistiblement sur toute l’Europe, un peuple de guerriers irréductibles persiste à leur résister.

Qui donc ? Les Gaulois ? Non : les Pictes !

Au second siècle de notre ère, ces tribus du nord de l’île de Bretagne menacent en effet les positions romaines situées au sud de l’archipel.
Pour canaliser leurs incursions, l’empereur Hadrien fait même ériger – en 122 de notre ère – un mur resté célèbre (auquel il lègue son nom).

Deux siècles et demi plus tard (en 297 après Jésus-Christ), le chroniqueur romain Eumède baptise ces peuplades belliqueuses du nom de “Picti” (signifiant littéralement “homme peints”) ; en référence aux motifs multicolores que ces guerriers celtes dessinaient sur tout leur corps, pour impressionner leurs adversaires.

Ces Pictes qui avaient pour coutume de porter des cheveux longs et de se battre à demi-nus sur le champ de bataille avaient également pour particularité d’éduquer les jeunes filles à l’art de la guerre.

Placées au même rang que leurs homologues masculins, celles-ci apprenaient – dès leur plus jeune âge – à manier l’épée et bouclier, pour parfois même devenir des cheffes de clans.

De quoi encore épater les Romains.

Un déclin brutal

Après avoir résisté aux Romains, les Pictes succombent toutefois au déferlement d’autres guerriers restés célèbres : les fameux Vikings.

Venus tout droit de Scandinavie, ces marins pillards chassent en effet les tribus celtes installées dans les archipels des Shetland et des Orcades, au cours du IXe siècle.

Après avoir perdu leur roi Eòganán mac Óengus (839), les Pictes sont finalement contraints de se fédérer avec les Scots ; leurs plus anciens rivaux présents sur l’archipel britannique.

Cette alliance qui donne naissance à la première monarchie écossaise sonne, du même coup, le glas de l’histoire de cette peuplade aussi farouche qu’indépendante.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre