Culture G.

Qui est le véritable “homme-loup” ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Il existe un grand nombre d’histoires d’hommes ou de femmes ayant vécu dans les bois, élevés par les loups. La plupart sont des légendes. Mais celle dont je vais vous parler est parfaitement exacte et véridique. Le nom de cet homme est Marcos Rodriguez Pantoja. Que lui est-il arrivé ?

Son histoire publique commence en Andalousie où il est retrouvé à l’âge de 19 ans par la police, en 1965. Mais son histoire personnelle commence bien avant.

Marcos est né le 8 juin 1946 dans un milieu très modeste. Une famille de bergers. Une fois sa mère décédée, il est vendu par son père à un autre berger qui l’emmène dans les montagnes afin qu’il garde un troupeau de chèvres.

Là ce vieux berger lui enseigne comment survivre dans la nature, comment chasser et se protéger. Il le ravitaille également en nourriture. Aussi quand ce berger vient à décéder, Marcos, à seulement 7 ans se retrouve tout seul dans la nature. Le propriétaire du troupeau semble passer de temps en temps mais Marcos se cache par peur d’être ramené auprès de son père, très violent.

Alors, prenant la nature pour maison, il tente de chasser et de pêcher… sans succès. Il se met à imiter les animaux qui l’entourent. Il reproduit les gestes des sangliers pour trouver des tubercules, et observent les oiseaux qui trouvent des baies. Il parvient enfin petit à petit à pêcher et à chasser, notamment le cerf.

C’est à 7 ans qu’il rencontre pour la première fois les loups. Cherchant un abri lors d’un orage, il entre dans une tanière en l’absence de la louve. Il s’endort avec ses petits. Quand la louve revient elle ne semble pas dérangée par sa présence. Sa vie avec les loups démarre ainsi.

Ne parlant plus à personne, il perd le langage et se met à reproduire les sons émis par les bêtes.

Finalement en 1965 un garde forestier indique à la police avoir vu un homme aux cheveux longs, errer dans les bois. Trois policiers partent à sa recherche. Ils le trouvent, l’interrogent mais il ne sait pas répondre. Il tente de fuir, alors les policiers l’attachent et le conduisent au village le plus proche.

Là un prêtre tente de le resocialiser en vain. Totalement inadapté aux normes sociales Marcos essaie de retourner dans la nature à de multiples reprises. Mis dans un couvent à Madrid, il ne parvient toujours pas à s’adapter à la vie moderne.

Et le temps ne semble rien y faire. Depuis 1965 et sa sortie des montagnes, Marcos Rodriguez Pantoja a vécu dans des couvents, des maisons abandonnées, des foyers de jeunes travailleurs, un peu partout dans son pays. 

Cependant depuis 1990, il vit dans un petit hameau dans le nord de l’Espagne dans un maison toute simple qu’il a reçu en cadeau de la part d’un ami. Désormais à la retraite il vit une vie paisible.

En 2010 un film, L’enfant loup, l’a rendu célèbre.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre