Sciences

Pourquoi certaines sirènes ressemblent aux hurlements des loups ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Une étude récente fait état de ressemblances troublantes entre les sons de certaines sirènes d’alarme et les hurlements des loups. Involontaire, cette coïncidence pourrait résulter de l’évolution de l’espèce humaine.

Des sirènes imitant le hurlement du loup

L’équipe de chercheurs à l’origine de cette étude a écouté des dizaines d’alarmes, de provenances diverses. Il s’agissait aussi bien des sirènes d’ambulance que de celles des systèmes d’alerte.

Elle a ensuite comparé ces sons avec des hurlements de loups. Les chercheurs ont constaté que les sons des sirènes et ceux émanant des animaux présentaient de grandes ressemblances. Les fréquences, notamment, étaient très voisines.

Cette similitude ne serait pas volontaire. C’est dans leur recherche de la plus grande efficacité possible que les concepteurs de ces alarmes auraient reproduit des sons très proches des hurlements du loup.

Et ce ne serait pas fortuit. En effet, au cours de son évolution, cet animal aurait peu à peu émis un cri capable d’être entendu de façon distincte sur de très longues distances. Cet avertissement servait aux membres de la meute à indiquer leur position respective. Il était donc vital qu’il soit entendu de manière parfaitement audible.

Un son provoquant la peur

Si l’évolution naturelle a fixé, pour les rendre plus efficaces, les modulations du hurlement des loups, elle en a fait aussi un signe de danger pour d’autres espèces. Ainsi, les proies du loup ont appris à interpréter ce cri comme une menace imminente.

En serait-il de même pour l’homme? Aujourd’hui, il n’a plus à craindre aucun des animaux qui peuplent la nature. Mais il n’en fut pas toujours ainsi. Jusqu’au début du XIXe siècle, les loups rôdaient aux alentours des villages, surtout quand les hivers étaient rigoureux.

Dans l’imaginaire collectif, le loup, associé à maintes légendes, représentait une menace pour la collectivité. Il n’est donc pas impossible que le hurlement de cet animal ait imprégné l’inconscient humain, au point de l’associer à un redoutable danger.

Par conséquent, le choix des sons pour les sirènes d’alarme a peut-être été influencé, de manière involontaire, par le réflexe de défense que l’évolution nous aurait appris à associer aux hurlements des loups.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre