Histoire

Qui est Hanna Reitsch, l’aviatrice d’Hitler ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.

Aviatrice d’exception, Hanna Reitsch a été l’une des figures militaires les plus importantes de l’Allemagne nazie.
Très attachée à la figure du Führer, la pilote – détentrice de nombreux records – a marqué de son empreinte l’histoire de la Luftwaffe, autant que celle de l’aviation.

L’aviation pour passion

Née le 19 mars 1912 à Hirschberg, en Silésie prussienne, Hanna Reitsch a – semble-t-il – toujours été passionnée par le monde de l’aviation.

Ainsi, âgée de 15 ans, lorsqu’elle n’a pas classe, la jeune demoiselle se rend à vélo à l’aérodrome de vol à voile de Grünau, pour admirer les pilotes manœuvrer leurs planeurs.

Malgré cette passion dévorante, l’adolescente s’oriente d’abord vers la carrière de médecin missionnaire.
Après avoir obtenu son baccalauréat (en 1931), elle intègre donc l’École coloniale pour femmes de Rendsburg, avant de partir étudier la médecine dans les villes de Berlin et de Kiel (1932).

Toutefois, les exploits de Thea Rasche – la première Allemande pilote de voltige – la ramène à ses amours de jeunesse et, de ce fait, motivent la jeune femme à prend des cours de pilotage.

Finalement, en parallèle de ses études, Hanna Reitsch obtient des brevets de pilote de planeur et d’avion à moteur, en 1932.

Très douée dans le pilotage, elle remporte – au cours de cette même année – le record féminin de vol en planeur (5h30) ; le premier d’une longue série.

Une carrière militaire époustouflante

Aviatrice hors-pair, Hanna Reitsch remporte rapidement toutes les compétitions féminines de planeurs et enchaîne les records (au total, elle en décrochera quarante), avant de devenir une pionnière dans de nombreux domaines.

Ainsi est-elle la première commandante de bord (en 1937), la première pilote d’essai, ou encore la première femme à piloter un hélicoptère et un avion à réaction.

Animée par une sincère ferveur patriotique, la Silésienne est également fascinée par la figure d’Adolf Hitler.
C’est donc sans réticence qu’elle accepte de piloter les vaisseaux aériens de la Luftwaffe, tandis que ses exploits alimentent la propagande du régime.

Seule femme à être décorée de la croix de fer (de première et de deuxième classe) pour ses nombreux raids menés durant la guerre, elle se dévoue finalement pour sauver – sans succès – le Führer retranché dans son bunker.

Après sa capture par les troupes américaines (en mai 1945), l’aviatrice purge 18 mois de détention, puis renoue avec sa passion de toujours.

Ainsi, Hanna Reitsch passe-t-elle le reste de sa vie à enseigner l’art du pilotage, dans de nombreux pays du globe, avant de rendre l’âme à presque 70 ans (en 1979), au terme d’une vie de haute voltige.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre