Histoire

Qui est Annie Londonderry ?

lond

S'abonner au podcast
Connue sous le pseudonyme d’Annie Londonderry, Annie Cohen Kopchovsky est la première femme de l’histoire à avoir accompli le tour du monde à bicyclette.

Lancée dans cette aventure, à la suite d’un pari, la jeune mère de famille américaine a finalement réalisé cet exploit dans le souci de prouver que les femmes pouvaient tout aussi bien s’illustrer, par leur courage et leur caractère intrépide, que leurs homologues masculins.

Un pari fou

Née sous le nom d’Annie Cohen, Annie Londonderry est la fille d’un couple de Juifs de Riga, ayant migré à Boston, au milieu des années 1870.

Après avoir mené une enfance classique, la demoiselle se marie très jeune – alors âgée de 18 ans – à un colporteur nommé Max Kopchovsky, avant de rapidement devenir la mère de 3 enfants.

Toutefois, contre toute attente, sa vie de femme au foyer bascule l’année de ses 24 ans, lorsqu’elle décide de relever un pari.

Misant 20 000 $ contre 10 000 $, Annie doit réaliser un tour du monde à vélo, pouvant lui rapporter 5 000 $ si elle y parvient.

En outre, en plus de pédaler, la jeune femme est censée se débrouiller seule en terre étrangère pour que son défi soit reconnu comme étant validé.

Sponsorisée pour 100 $ par le Londonderry Lithia Spring Water Company (une entreprise commercialisant de l’eau minérale), Annie Cohen Kopchovsky devient ainsi, aux yeux du grand public, Annie Londonderry la cycliste intrépide.

Une aventure incroyable

Le grand départ a lieu le 25 juin 1893, devant les marches du palais du gouvernement du Massachusetts.

Vêtue d’un bloomer (une tenue peu commune pour une femme de l’époque), Annie chevauche un vélo Sterling de 9 kg : un modèle ordinairement réservé aux hommes.

C’est propulsée par les encouragements de plus de 500 personnes, que la jeune femme se lance dans une périple qui durera, au total, 15 mois.

Durant son parcours, Annie Londonderry rejoint Shanghai en passant par Le Havre, Alexandrie, ou encore Singapour.

Isolée sur le front, pendant la guerre sino-japonaise de 1895, elle frôle même de très peu la mort en étant touchée par une balle perdue, avant de tomber dans une rivière gelée.

Remise sur selle, elle reviendra finalement à bon port, le 20 octobre 1895, devenant du même coup une vedette pour le New York World qui parlera “du voyage le plus extraordinaire jamais entrepris par une femme”, pour vanter son exploit.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre