Histoire

Qui est Adolphe Sax ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Tout le monde ou presque connaît le saxophone, mais son inventeur ne jouit pas d’une renommée aussi importante.

Le Belge Adolphe Sax fut, pourtant, un inventeur de génie qui – dans son atelier situé dans le 9ème arrondissement parisien – a fabriqué plus de 20 000 instruments en presqu’une vingtaine d’années, dont la fameuse invention à laquelle il a léguée son nom.

Un musicien et artisan de génie

Né sous le nom d’Antoine-Joseph Sax, le 6 novembre 1814 à Dinant (Belgique), Adolphe Sax est le fils d’un facteur d’instruments extrêmement productif, nommé Charles-Joseph Sax (celui-ci avait notamment apporté quelques modifications au cor de chasse, à la harpe et au piano).

Baigné depuis son plus jeune âge dans cet environnement musical, le jeune musicien présente – à seulement 15 ans – ses premières fabrications (deux flûtes et une clarinette), à l’occasion d’un concours.

Très doué dans le maniement de ces instruments, Adolphe Sax intègre, peu après, le Conservatoire royal de Bruxelles pour en approfondir l’étude.
Toutefois, le jeune homme est tellement doué qu’il est interdit de concours sur tout le territoire belge, pour ne pas décourager les autres candidats.

C’est en 1835 que naît une des premières inventions majeures du jeune Adolphe.
En effet, sa clarinette à 24 clés laisse bientôt la place à une clarinette basse – au son très harmonieux – pour laquelle il dépose un brevet en 1838.

Fort de sa renommée naissante, le facteur d’instruments belge choisit finalement de s’établir à Paris, pour y ouvrir un atelier, en 1841.

La naissance du saxophone

Installé dans le 9ème arrondissement de la capitale française, Adolphe Sax travaille patiemment sur une nouvelle famille d’instruments : les bugles à touche.
Les exemplaires qu’il met au point s’illustrent rapidement comme les meilleurs de leur catégorie, au point qu’ils soient baptisés des noms de “cor de sax” ou encore “saxhorn”.

Construit de sorte à pouvoir émettre un son proche de celui des instruments à cordes, le saxophone est vraiment l’œuvre majeure de la vie d’Adolphe Sax (il dépose le brevet en 1846).

Adoubé par de grands instrumentistes et compositeurs, tels qu’Hector Berlioz (avec lequel il se lie d’amitié), le Belge est finalement engagé en tant que professeur au Conservatoire de Paris (1857), pour y dispenser des cours de saxophone.

Malheureusement, son hyperactivité musicale déclenche chez lui un cancer mélanique à la lèvre supérieure, auquel il succombe en 1873.

Décoré du titre de Chevalier de l’Ordre de la Couronne de chêne, il repose – depuis – au cimetière de Montmartre, à Paris.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre