Culture Générale

Qu’est-ce qu’un “porc de guerre” ?

porc de guerre

S'abonner au podcast
Le “porc de guerre” était une arme de guerre. Mais un arme un peu spéciale. Durant l’Antiquité on l’appelait aussi “porc incendiaire”. Ces cochons étaient utilisés pendant la guerre pour attaquer les éléphants.

Ils étaient vraisemblablement couverts de goudron, de lances, d’huile d’olive, ou de toute autre liquide auquel on mettait le feu. Une fois enflammés on les dirigeait vers les éléphants ennemis, afin qu’ils se désorganisent, pris de panique.

Ainsi dans Histoire naturelle, Pline l’Ancien fait mention explicite de cette méthode chez les Romains pour mettre le bazard dans les lignes ennemis. Il indique que “les cris des cochons effrayaient les éléphants”.

On retrouve aussi le récit de cette pratique chez l’historien romain Claude Elien dans Natura Animalium. Il décrit comment la cité de Mégare fut libérée grâce à des porcs recouverts d’huile d’olive enflammée, faisant peur aux éléphants.

Dans l’histoire des conflits, les porcs ne furent pas les seuls animaux à être utilisés par telle ou telle armée. Ainsi sous la dynastie Song, dans la province de Yanzhou en Chine, quand l’armée impériale chinoise fit face à des rebelles, des singes enflammés furent utilisés pour incendier les camps adverses.

Citons également, cette fois pendant la seconde guerre mondiale, les chiens antichars des Soviétiques utilisés contre les Allemands. Dressés spécialement pour mettre des explosifs sous les chars il mouraient au cours de l’explosion.

De nos jours on sait que des bêtes servent à protéger les navires ou à déminer. L’utilisation des dauphins en particulier par l’armée américaine, qui a développé pendant 50 ans un programme spécial, est censée avoir pris fin en 2017, au profit de robots.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre