Histoire

Pourquoi la bataille de Marignan est-elle si célèbre ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
1515 : cette date résonne encore dans la tête de la plupart des Français. Il faut dire qu’elle est facile à retenir, même si – finalement – peu de personnes peuvent aujourd’hui expliquer ce qu’était vraiment “la bataille de Marignan”. Qu’est-ce qui a donc fait sa célébrité ?

Bataille de Marignan, guerres d’Italie

Aujourd’hui encore, “Marignan” sonne comme une glorieuse victoire française… alors que très peu de nos contemporains connaissent la bataille qui l’a enfantée.

De ce fait, un bref rappel s’impose.

La fameuse “bataille de Marignan” s’inscrit pleinement dans le cycle des guerres d’Italie qui ont opposé le royaume de France à ses voisins transalpins (la péninsule étant, en ce temps-là, divisée en plusieurs territoires rivaux).

À l’époque, l’enjeu pour la monarchie française était simple : faire valoir ses droits héréditaires sur le royaume de Naples, ainsi que sur le duché de Milan.

En effet, le territoire napolitain avait appartenu à la maison d’Anjou jusqu’en 1442 ; tandis que Louis XII avait fait la conquête du duché de Milan, en septembre 1499…. avant d’en être chassé par une coalition, en 1512.

Une victoire de prestige

Lorsque François Ier succède à Louis XII, en janvier 1515, il n’a alors que 20 ans. Toutefois, son jeune âge ne l’empêche pas de nourrir de folles ambitions pour le royaume qu’il vient d’hériter.

Ainsi, le jeune monarque manifeste-t-il rapidement son envie de récupérer le duché de Milan perdu quelques années plus tôt.

Dans un premier temps, François Ier privilégie la diplomatie mais les préparatifs militaires ne tardent pas à se mettre en place (dès le mois de mai 1515).

Finalement, le royaume de France (épaulé par la République de Venise) attaque à Marignan (ville aujourd’hui connue sous le nom de “Melegnano”), entre le 13 et 14 septembre 1515. Une armée de 60 000 hommes fait donc face à une coalition milano-suisse soutenue par la papauté.

Très meurtrier (on compte 16 000 morts en 16 heures de combat), l’affrontement voit également l’une des premières apparitions décisives de l’artillerie militaire.

Face à des troupes essentiellement composées de fantassins, l’armée française fait donc des ravages et conclut une victoire de prestige qui inaugure le règne de son jeune roi de la plus belle des manières.

François Ier, justement, conservera le contrôle de la Lombardie… jusqu’à la défaite de Pavie, survenue en 1525.

Mais ça, c’est une autre histoire.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre