Santé

Qu’est-ce que le projet Nightingale ?

nig

S'abonner au podcast
Aux États-Unis, Google vient de lancer en toute discrétion le projet « Nightingale » ou Rossignol en Français. Ce projet a été élaboré en partenariat avec Ascension, un groupe hospitalier catholique. Leur objectif est louable: créer un logiciel pour aider les professionnels de la santé à proposer les traitements médicaux les plus adéquats aux patients.

Mais l’étude menée par le géant de l’informatique est loin de faire l’unanimité parmi les défenseurs de la protection de la vie privée. Même si « Nightingale » n’enfreint aucune loi aux USA, il soulève des problèmes éthiques.

L’affaire a été révélée par « Wall Street Journal ». Le projet développé par Google repose sur la compilation de dizaines de millions de données médicales issues d’Ascension. Ces renseignements proviennent de millions de patients hospitalisés dans les établissements gérés par le groupe hospitalier. Au total 2 600 hôpitaux, cabinets médicaux et autres établissements répartis dans 21 États sont dirigés par Ascension.

Il faut savoir qu’aux USA, la loi est nettement plus permissive qu’en France concernant la divulgation des dossiers médicaux. Depuis une loi de 2006, tout établissement de santé est autorisé à partager des renseignements sur les patients traités même sans leur consentement ou celui de leur médecin traitant. En contrepartie, l’entreprise doit utiliser les informations reçues dans le but d’améliorer les soins de santé apportés aux malades. Cette condition est remplie par Google qui s’est engagé à créer un logarithme pour faciliter le diagnostic et la prise en charge des patients. Ce logiciel permettra également de réduire les frais de fonctionnement des services hospitaliers.

Le numéro 1 de l’Internet n’a demandé aucune rémunération à Ascension pour créer l”algotyhem d’aide aux professionnels de la santé car les données fournies représentent à elles seules une mine d’or pour Google.

Officiellement ses données sensibles ne doivent pas sortir du cadre très restreint du projet « Nightingale ». Mais Google a recruté 150 personnes pour travailler exclusivement sur ce projet or ces employés ont un accès libre et illimité aux données portant sur la santé de millions d’Américains. Les fuites sont toujours possibles et Google n’est pas réputée pour être une firme à but non lucratif. La société a d’ailleurs été récemment épinglée pour avoir recueilli des données sur des enfants via sa plateforme Youtube dans le but de les vendre à des annonceurs. Cette affaire lui a valu une amende de 170 millions de dollars.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre