Voyage

Qu’est-ce que l’Anneau d’Or ?

ann

S'abonner au podcast
Dans un rayon de 200 kilomètres au Nord-Est de Moscou, une série de villes princières reflète avec éclat le prestige des principautés qui, du XIIe au XVIIe siècle, sont à l’origine du développement de la Russie. Plusieurs facteurs expliquent La richesse et la prospérité de ce que les historiens appellent l’Anneau d’Or.

Les raisons d’un essor remarquable

Cette région, située entre la Volga et la rivière Kliazma, doit d’abord sa richesse à la présence de terre noire. Cette terre épaisse et composée en grande partie d’humus se signale en effet par une grande fertilité.

Appelée tchernoziom par les géographes, elle explique la prospérité de l’agriculture. La richesse de l’Anneau d’Or doit aussi beaucoup à sa position stratégique. Elle profite en effet de la présence de cours d’eau qui, à cette époque, sont les principales artères commerciales.

Aussi des cités prospères, qui bénéficient déjà de l’essor agricole, vont-elles s’implanter le long des fleuves et rivières où passent les convois marchands.

Tout l’éclat d’une civilisation

Les villes princières n’ont pas usurpé la réputation qu’elles confèrent à l’Anneau d’Or. Elles recèlent en effet des monuments somptueux, vestiges d’une civilisation qui, à côté de ses rudesses, témoignait aussi d’un véritable raffinement.

C’est le cas de la ville de Souzdal, capitale d’une principauté dont les dirigeants, futurs tsars, deviendront, sous ce nom, les fondateurs de la Russie. La cité se signale surtout par la richesse exceptionnelle de son patrimoine religieux.

Ses monastères aux bulbes étoilées et ses églises orthodoxes, dominées par des coupoles harmonieuses, sont autant de témoins d’un passé prestigieux. Certains de ces bâtiments sont d’ailleurs inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est aussi le cas de la cathédrale de la Dormition, un des ornements de la ville de Vladimir qui, située elle aussi dans l’Anneau d’Or, fut un temps la capitale d’une des plus importantes principautés russes. Elle renferme de précieuses fresques, dues au pinceau du célèbre peintre d’icônes Andreï Roublev.

Églises, monastères et monuments baroques se retrouvent encore en grand nombre dans des villes comme Kostroma, siège du célèbre monastère Ipatiev, Iaroslav, garni de coupoles, Ivanovo ou encore Rostov, une des villes les plus anciennes de Russie.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre