Histoire

Qu’est-ce que l’affaire du Col Dyatlov ?

col

S'abonner au podcast
Évènement à la fois mystérieux et surréaliste, l’affaire du col Dyatlov a vu naître les rumeurs les plus folles, mêlant enlèvement extraterrestre et attaque de yéti. Ce drame au cours duquel neuf randonneurs ont trouvé la mort, de manière complètement inexpliquée, continue à intriguer les férus d’histoires étranges, 60 ans après les faits.

Des faits intrigants
Dans la nuit du 1er au 2 janvier 1959, dix randonneurs chevronnés décident de partir en expédition dans une zone reculée du nord de l’Oural. Composé de huit jeunes hommes et de deux jeunes filles, le groupe décide de partir de Sverdlovsk (une ville depuis renommée Ekaterinbourg, située à 1 900 kilomètres de Moscou) pour se rendre sur le mont Otorten.

Leur itinéraire, classé en catégorie 3, semble déjà difficile de prime abord.
Tout se complique lorsqu’on finit par perdre leur trace. En effet, du groupe mené par Igor Dyatlov, il ne reste qu’un seul individu, Yuri Yadin, lequel avait rebroussé chemin pour cause de maladie.

À la demande des familles, des recherches intensives sont menées durant des jours par des secouristes, la police et même l’armée soviétique.
En conséquence, des recherches aériennes parviennent à retrouver un campement abandonné, situé à seulement 10 kilomètres du mont Otorten.

Arrivées sur place, les équipes de secouristes découvrent des tentes déchirées de l’intérieur et, à quelques dizaines de mètres, les corps gelés de plusieurs randonneurs, tous à peine vêtus.
Fait très étrange, plusieurs corps comportent les traces de cicatrices impressionnantes (une victime a la langue sectionnée), voire même de blessures mortelles.

Les recherches se terminent deux mois plus tard, lorsque quatre corps manquants sont trouvés ensevelis sous la neige, dans un endroit éloigné du campement.

Un drame toujours inexpliqué
L’enquête officielle est close 3 mois après les faits, pour cause d'”absence de partie coupable”.
Ainsi, le fait que les randonneurs soient officiellement morts des suites d’une rencontre avec “une force inconnue mystérieuse” donne naissance à des hypothèses (on en dénombre pas moins de 75) toutes plus farfelues les unes que les autres.

Certains parlent alors d’un enlèvement extraterrestre, d’autres d’une attaque de yéti ou encore d’un sauvage assassinat commandité par des Mansis, un des peuples autochtones de la région.

Néanmoins, plusieurs éventualités finissent par se détacher.

Celle d’une banale coulée de neige peut sembler évidente. Alors surpris par une avalanche, les membres du campement auraient alors essayé de prendre la fuite en catastrophe, ne prenant pas la peine de s’habiller. Ils seraient ainsi morts de froid, leur corps finissant par être scarifiés par le gel. Seule ombre au tableau, dans une telle situation, les tentes auraient immédiatement été emportées par les écoulements.

D’un autre côté, l’hypothèse d’un test militaro-nucléaire effectué dans la région, au moment du drame, semble tout à fait crédible. En effet, durant les fouilles, le dosimètre d’un des sauveteurs avait détecté une très forte présence radioactive. Plusieurs témoignages font également état de la présence de signaux lumineux orange à proximité des lieux.
Une telle situation expliquerait alors pourquoi les autorités soviétiques auraient aussi rapidement mis fin à l’enquête.

Une chose est sûre, 60 ans après les faits l’affaire continue de passionner et le col Dyyatlov semble loin d’avoir livré tous ses secrets.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre