Sciences

Quel est le mystère des pendules synchrones ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
En 1665, le savant hollandais Christian Huygens constate le curieux comportement de deux de ses pendules. Ce mystère des pendules synchrones a duré jusqu’à nos jours. Une équipe de scientifiques portugais croit cependant avoir trouvé la clef du mystère.

D’étranges pendules

Mathématicien et astronome, Christian Huygens a notamment travaillé sur la régulation des horloges à l’aide d’un pendule. Aussi s’est-il entouré de pendules, en fixant plusieurs au mur.

Un jour de 1665, alors qu’il est alité, il observe deux pendules accrochées au mur, l’une à côté de l’autre, et remarque un phénomène étrange. Il constate que le balancier de l’une part vers la gauche, et l’autre vers la droite. Ces pendules se comportent donc de manière synchrone.

Quelle que soit la position de départ de ces horloges, elles finissent toujours par se placer en opposition de phase, comme disent les spécialistes. Autrement dit elles partent l’une à droite l’autre à gauche.

Malgré tous ses efforts, le scientifique hollandais ne parvint pas à expliquer ce phénomène, pas plus que ses successeurs.

Le mystère résolu?

Une équipe de chercheurs portugais vient peut-être de trouver la solution. Ils pensent que les deux horloges peuvent influencer leur mouvement réciproque par le biais d’ondes sonores.

En effet, ces impulsions véhiculent de l’énergie, qui serait capable de traverser la paroi d’une horloge pour communiquer sa force à une autre. C’est cet influx sonore qui entraînerait la synchronisation des horloges.

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont d’abord conçu un modèle mathématique. Puis ils ont cherché à le vérifier en accrochant deux horloges à un rail fixé au mur.

Ils ont alors mesuré, à l’aide d’appareils perfectionnés, les mouvements des pendules et les impulsions des ondes sonores. Ils se sont aperçus que leurs calculs correspondaient au modèle théorique défini au préalable.

Pour eux, ce sont donc bien les ondes sonores qui, passant d’une horloge à l’autre, les rendent synchrones. Cette découverte, qui semble enfin résoudre l’énigme des pendules synchrones, pourrait avoir d’autres applications pratiques.

En effet, elle permettrait notamment de mieux comprendre la manière dont fonctionnent certains mécanismes, comme les oscillateurs électroniques.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre