Sciences

Qu’est-ce que le Grand Adria ?

grand

S'abonner au podcast
Certes moins mythique que l’Atlantide, le Grand Adria est nénmoins recherché depuis longtemps par de nombreux scientifiques. Et aujourd’hui on vient de retrouver les traces de ce continent enfoui dans le sous-sol du bassin méditerranéen.

Alors, le Grand Adria faisait partie du Gondwana, l’un des deux supercontinents, qui, avec la Laurasie, résultaient de la dislocation de la Pangée, le continent primordial a l’origine sur la Terre. Le Gondwana occupe la partie méridionale de la surface terrestre.

Cette division de la Pangée se serait produite voilà environ 240 millions d’années. 100 millions d’années plus tard environ, le Grand Adria, qui a la taille du Groënland, commence à se détacher du Gondwana, qui rassemble notamment l’Afrique, l’Amérique du Sud ou encore l’Australie. Il se présente alors comme un continent en grande partie immergée, dont l’existence se trahit par quelques chapelets d’îles.

Avec d’autres éléments séparés du Gondwana, qui vont former une partie du Maghreb, la péninsule ibérique ou encore le Sud de la France, le Grand Adria remonte alors vers le Nord. Au cours de sa progression, il se heurte à l’Europe, dont la masse est beaucoup plus imposante.

Le choc était inévitable et le combat inégal. Sous la violence du heurt entre les deux masses, c’est la plus petite, le Grand Adria, mesurant pourtant 100 kilomètres d’épaisseur, qui est engloutie par la plus volumineuse, l’Europe. Ce continent immergé se trouverait désormais à environ 1500 kilomètres de la surface terrestre.

Comment a-t-on retrouvé le Grand Adria? Depuis des années, les chercheurs se doutaient de la présence de ce continent englouti. Mais ils n’étaient pas parvenus à rassembler des preuves suffisantes.

Ils se sont aperçus que le Grand Adria, en se brisant, a laissé des traces de son existence. Des analyses précises de roches sédimentaires, disséminées dans les chaînes de montagne qui forment les Apennins, une partie des Alpes et d’autres sommets, ont permis aux chercheurs d’y retrouver les restes du continent englouti.

L’étude de ces formations rocheuses a permis de reconstituer l’histoire mouvementée du Grand Adria. Grâce à des logiciels très performants, ils sont même parvenus à modéliser ce continent enfoui, lui rendant ainsi une existence virtuelle.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre