Santé

Qu’est-ce que la douleur du « membre fantôme » ?

membre fantome

S'abonner au podcast
Le « membre fantôme » est la perception chez une personne amputée de la partie du corps qui a disparu.  Il s’agit donc d’une illusion, celle de la perception sensitive d’un membre amputé, alors même que l’individu a pleinement conscience du fait que le membre n’est plus là.

60 à 80 % des personnes amputées en sont atteintes et dans la plupart des cas cette sensation est désagréable voire douloureuse surtout au début. Elles ressentent donc des sensations vives dans un membre pourtant disparu.

Ceci est dû au fait que le cerveau ne fait pas son deuil de la partie amputée. Si on prend par exemple le cas d’un bras amputé: dans le cortex la zone correspondante ne disparait pas. Donc quand elle se met à envoyer les signaux pour effectuer une action (devenue impossible) avec celui-ci, cela créé les douleurs dites « fantômes » car le bras ne peut plus répondre au cortex. Il ne peut plus lui envoyer de message sensitif.

En 1545 le chirurgien Ambroise Paré fait pour la première fois la description précise du phénomène. Le cas était celui d’une personne amputée à la suite d’une blessure par arme à feu. Ambroise Paré émet alors l’hypothèse que la douleur ressentie a pour cause un mécanisme de mémoire cérébrale.

Une des solutions pour remédier aux douleurs consiste à utiliser la méthode dite « du miroir ». Il s’agit ici de tromper le cerveau. A défaut de message sensitif que le membre ne plus envoyer il convient de regarder bouger le membre restant (l’autre jambe par exemple) pour envoyer un message visuel. Le cerveau peut alors interpréter l’image comme celle d’un membre fonctionnant parfaitement. Mais pour que cela marche il faut que patient se persuade qu’il n’y a pas de supercherie.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre