Tech/Science

Qu’est-ce que le code en 3 dimensions nommé “Quipus” ?

quipus

S'abonner au podcast
Les Incas utilisaient les Quipus, un système de communication à base de noeuds sur des cordes (donc en 3 dimensions) mêlant mathématiques et autres  disciplines.

Ce système était utilisé pour communiquer des informations complexes. Or près de 500 ans après la fin de leur Empire nous sommes toujours incapables d’en saisir la totalité car les Quipus sont très variés et complexes.

Ce code à base de laine et de coton fut d’abord utilisé pour encoder des données administratives comme le nombre d’habitants ou le paiement des impôts. Une utilisation comptable. Mais ils furent également utilisés à des fins narratives et non numériques, comprenant des noms et des histoires.

Pour bien comprendre ce qu’était ce code, à chaque chiffre correspondait un type spécial de noeud. Par exemple le 4 se faisait grâce à un nœud différent des autres, en l’occurrence en enroulant la corde 4 fois pour faire un nœud. Ces Quipus numériques sont les plus simples à comprendre.

Mais c’est une autre paire de manche s’agissant des Quipus narratifs ! Ici les numéros étaient utilisés comme des qualificatifs appliqués à des gens ou des idées. Le problème est que nous ignorons quand par exemple un nœud équivalent au chiffre 3 signifiait 3 maisons, le nom d’une localité ou encore un point géographique. Ces Quipus narratifs semblent ne pas appartenir à notre système moderne de compréhension de la communication. La langue et les mathématiques y sont mêlés.

Difficile à comprendre pour nous donc, alors qu’à l’époque il s’agissait d’un moyen sûr de communication puisque les messagers Incas pouvaient traverser les montagnes en en portant drapés dans leurs bagages.

On l’a dit les Quipus servaient aussi à des fins de suivi fiscal ou dans la comptabilité des bilans. Après la conquête espagnole de l’Empire Inca, les administrateurs espagnols obligèrent ceux qui encodaient les données en Quipus à les traduire pour qu’un scribe en note le sens caché, corde par corde. On sait que ces noeuds fiscaux permettaient de connaître non seulement les impôts payés par les personnes mais également leur rang social, leur profession… L’analsye de ces archives permettra surement à l’avenir de mieux comprendre et déchiffrer ce code.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre