Sciences

Qu’est-ce qu’une orbite géo synchrone ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les programmes de lancement de satellites sont toujours plus nombreux et ces objets sont désormais des milliers à tourner autour de la Terre. Ils empruntent des orbites diverses, parmi lesquelles figure l’orbite géosynchrone.

Des caractères spécifiques

L’orbite géosynchrone se distingue par certaines particularités. En premier lieu, il s’agit d’une orbite géocentrique. Comme son nom l’indique, elle désigne le parcours céleste d’un objet tournant autour de la Terre.

Par ailleurs, cette révolution se fait d’ouest en est, c’est-à-dire dans le même sens de rotation que la Terre. La durée de ce parcours orbital correspond également à celle de la rotation de la Terre sur elle-même. Ce temps est exactement de 23 heures 56 minutes et 4,1 secondes.

Enfin, l’altitude d’un satellite placé en orbite géosynchrone est également très précise. Elle se situe précisément à une altitude de 35.786 kilomètres, souvent arrondie à 36.000 kilomètres.

Les satellites en orbite géosynchrone se situent ainsi entre ceux qui suivent une orbite terrestre basse, comme la Station spatiale internationale, et ceux dont l’orbite est plus haute.

Les différentes sortes d’orbites géosynchrones

Il existe en effet plusieurs types d’orbites géosynchrones. C’est ainsi que certains satellites empruntent une orbite géosynchrone inclinée. Dans ce cas, la durée de rotation du satellite s’aligne toujours sur celle de la Terre, mais son parcours s’éloigne de l’équateur, au nord comme au sud.

Les différences d’inclinaison de ces orbites rendent plus faciles certaines communications.

Autre forme d’orbite géosynchrone, l’orbite géostationnaire n’est pas inclinée. Les satellites empruntant ce type d’orbite circulaire sont situés dans le plan équatorial, c’est-à-dire dans une position perpendiculaire par rapport à l’axe de rotation de la Terre.

Et comme, au surplus, le satellite se déplace dans le même sens que la Terre et à la même vitesse qu’elle, il semble immobile. C’est du moins l’impression qu’aurait un observateur placé sur Terre.

Les satellites météorologiques sont souvent placés sur une orbite géostationnaire. En effet, ils sont capables de transmettre des images de vastes zones de la Terre. Mais, comme ce sont toujours les mêmes, il faut recourir à plusieurs satellites pour avoir une observation d’ensemble de la planète.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre