Économie

Qu’est-ce qu’une O.P.A. ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Économie” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
L’Offre Publique d’Achat (couramment abrégée sous l’acronyme d’ « OPA ») est une intervention bien connue du monde la finance. Il s’agit tout simplement d’une proposition formulée par une entreprise, ou une personne physique, en vue de racheter les actions d’une société tierce. Elle existe sous plusieurs formes, selon les circonstances et les acteurs financiers en présence.

Émise par une entreprise dotée d’un certain capital, une Offre Publique d’Achat consiste donc pour une société A (appelée « société acheteuse ») à prendre le contrôle d’une société B (une société cible), en rachetant les actions possédées par les actionnaires de cette-dite société.

Cette opération financière peut être motivée par le fait de contrôler une société complémentaire sur le plan de la production ou, plus radicalement, pour entraver la concurrence et devenir le leader sur un marché.

Ordinairement, on distingue deux types d’OPA :

– d’abord l’OPA amicale : celle-ci est la conclusion d’un accord passé entre l’acheteur et la cible (cette dernière peut même demander une OPA, en cas de difficultés financières).
– puis l’OPA hostile : il s’agit d’un des inconvénients inhérents au fait de coter son entreprise en bourse.

Dans ce cas de figure, la société cible refuse l’achat et fait tout son possible pour faire échouer l’acquisition, notamment via le conseil d’administration. Voila pour les definitions. Venons-en maintenant au déroulé.

Le déclenchement d’une OPA se fait lorsque la société acheteuse dépose un dossier auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (l’AMF), en spécifiant les objectifs, le prix d’acquisition, ainsi que le nombre d’actions que la société souhaite acheter.

Si ce dossier est déclaré comme étant conforme par l’AMF, un calendrier est publié sur le site officiel de l’organisme, rendant possible le suivi de chaque étape. Les actionnaires de la société cible ont alors quelques semaines pour accepter – ou non – le deal proposé par la société acheteuse. Pour les convaincre, cette dernière propose généralement un prix d’acquisition supérieur entre 15 et 30 % au dernier cours des actions de la société cible.

En cas de transaction, la société A incorpore les actions de la société B, en payant les actions au comptant. Enfin, si la société acheteuse se saisit d’un nombre d’actions supérieur à celui formulé dans l’offre, on parle alors d’une OPA réussie.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre