Sciences

Qu’est-ce que l’héliocentrisme ?

heli

S'abonner au podcast
Aujourd’hui, il nous semble évident que que les planètes du système solaire, dont la Terre, tournent autour du Soleil. Mais il a fallu attendre le début du XVIIe siècle pour que cette théorie, appelée héliocentrisme, soit démontrée.

Par exemple au IVe siècle avant notre ère, Platon disiait que la Terre était au centre de l’univers. De même pour le grand philosophe grec, Aristote. Mais dès le IIIe siècle avant Jésus-Christ, certains, comme Aristarque de Samos, astronome et mathématicien grec, émettent une hypothèse différente. Ce serait la Terre qui tournerait autour du Soleil, et non l’inverse!

Cependant ils restent très isolés. En effet, c’est le système de Ptolémée, le célèbre astronome grec, qui va s’imposer au IIe siècle de notre ère. Et cette théorie est elle aussi fondée sur le géocentrisme.

Ce système de Ptolémée, dans lequel le Soleil tourne autour de la Terre, deviendra ainsi une théorie quasiment officielle et ne sera pas contesté jusqu’au XVIe siècle !

Au 16e Nicolas Copernic fait circuler l’idée dans un écrit qui paraitra postmortem que c’est la Terre qui tourne autour du Soleil. Il indique également qu’elle tourne sur elle-même. Mais cette hypothèse fait face à la croyance généralisée dans le système de Ptolémée, enseigné partout et considéré par la plupart des savants comme le seul valable. Un système par ailleurs défendu par l’Église catholique pour qui placer la Terre au centre était la meilleure manière de respecter le message de la Bible.

Après Copernic, Kepler, un astronome allemand, convaincu par l’héliocentrisme, réalise des calculs décisifs… mais sans preuves irréfutables.

Ces preuves, il faudra attendre Galilée pour les avoir. Cet astronome et mathématicien italien à cheval sur le 16e et le 17e siècle, est un fervent défenseur de l’héliocentrisme et du système de Copernic. Il construit, en 1609 et 1610, ses premières lunettes astronomiques. Elles lui permettent d’abord d’observer la Lune, puis de découvrir la Voie lactée.

Mais surtout, en 1610, Galilée observe quatre petits corps à proximité de Jupiter. Il s’aperçoit qu’ils tournent autour de la grande planète. Donc tous les astres ne tournent pas autour de la Terre, comme le prétendaient les théories géocentriques.

Galilée connaît d’abord un véritable triomphe puis est contraint par l’Inquisition à abjurer pour échapper au bucher. Mais peu importe l’idée de l’héliocentrisme était désormais mûre et allait convaincre au fil des décennies l’ensemble des scientifiques.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre