Sciences

Qu’est-ce que l’expérience de Rowbotham ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Bien avant que Magellan accomplisse le premier tour du monde, au XVIe siècle, les savants grecs de l’Antiquité avaient démontré, par la simple observation, que la Terre était ronde, ou plutôt sphérique. Ce qui n’empêcha pas certains de croire que notre planète était plate. Un ingénieur anglais, Samuel Rowbotham, essaya même de le prouver en plein XIXe siècle.

La Terre est plate

L’idée que la Terre est plate domine toute la vie de Samuel Rowbotham. Il lui consacre même un livre, qui paraît en 1881.

Désireux de démontrer la véracité de son hypothèse, il se livre à de nombreuses observations. Pour ce faire, il se munit d’un télescope, le braque sur une rivière et réussit à y voir naviguer un bateau à près de dix kilomètres de là.

S’il parvient à distinguer ce navire à une aussi grande distance, c’est que la surface de la Terre ne s’incline pas. Dès lors, Rowbotham pensait avoir prouvé qu’elle était bien plate.

Entouré de disciples fervents, l’ingénieur parcourt le monde et donne des conférences, dans lesquelles il défend sa thèse avec passion.

Une hypothèse difficile à défendre

Nous savons aujourd’hui que l’observation d’un bateau lointain, faite par Rowbotham, s’expliquait en réalité par une illusion d’optique. Produite par un phénomène de réfraction de la lumière, elle crée aussi des mirages.

Les principes qui permettent de la comprendre étaient déjà connus du vivant de Rowbotham. Qu’il en ait eu connaissance ou non, il n’en tint aucun compte et persista dans sa théorie sa vie durant.

Et pourtant, face à des contradicteurs sceptiques, il eut à essuyer quelques déconvenues. C’est ainsi qu’il ne put expliquer pourquoi, au large, la coque d’un navire se dérobait à la vue avant son mât.

À une autre occasion, ses adversaires l’engagèrent à scruter un phare, distant de plus de 20 kilomètres. Ils prétendirent qu’en fait, à cette distance, on ne devrait en apercevoir que la lanterne. Preuve que la Terre était bien ronde.

Ils ne croyaient pas si bien dire. On ne distinguait en fait que la moitié de la lanterne. Ce qui ne changea rien à la conviction de Samuel Rowbotham.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre