Économie

Qu’est-ce que l’étalon-or ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Économie” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Pour comprendre cette formule il faut savoir que l’or – métal précieux par excellence – sert aussi de référence en tant que système monétaire. Ainsi, encore utilisé au début du XXe siècle, l’étalon-or permettait aux pays de rendre leur devise à tout moment convertible en une certaine quantité d’or (et réciproquement). Voyons cela plus en détails.

Il semble que l’or a de tout temps été considéré comme un métal précieux, dans à peu près toutes les zones du globe. Une caractéristique qui lui donne donc un statut de valeur refuge universellement reconnue. Et c”est à ce titre, qu’après la crise du système bancaire international de 1857, l’idée de l’étalon-or a fait son apparition.

Devant l’échec du système monétaire bimétallique (fonctionnant avec de la monnaie papier convertible en or et en argent), il fallait simplifier le système de change et instaurer une valeur refuge incontestable.

Particulièrement adapté au commerce international, l’étalon-or permettait donc la contraction d’échanges avec plusieurs devises, toutes convertibles – en dernier lieu – en quantités d’or, après présentation des billets dans les guichets de banques.

Ainsi, pierre angulaire du système monétaire international, l’étalon-or a été mis en place dans les années 1870 pour durer jusqu’à la Première Guerre mondiale. C’est la Grande-Bretagne – alors première puissance industrielle et financière – qui l’a d’abord imposé comme base du système de change par défaut.

Toutefois, bien qu’étant progressivement adopté par les puissances du Vieux Continent, ce système perd en crédibilité au sortir du premier conflit mondial, lorsque le leadership britannique tend à s’effacer devant son ancienne colonie américaine (entre-temps devenu premier créancier du monde).

Ainsi, la création du Système Monétaire Fédéral américain (couramment appelé la « Fed » outre-Atlantique), en 1913, est-elle un premier coup de semonce porté par le dollar aux monnaies rivales.

Peu après, les accords de Gênes (1992) imposent une nouvelle règle au système de l’étalonor : désormais, tout pays émet de la monnaie changeable avec des devises convertibles en or (et non plus directement contre de l’or).

La Grande Dépression (qui débute après le krach de 1929) achève de diminuer la circulation de l’or dans la société civile (toute détention d’or étant déclarée hors-la-loi aux États-Unis). Conséquence : plus aucun État n’assure la convertibilité de sa monnaie en lingots.

Finalement, la Seconde Guerre mondiale achève ce système de change en le remplaçant par celui de l’étalon-change-or (promulgué par les accords de Bretton Woods, dès 1944). Taillé sur mesure pour les États-Unis d’Amérique (devenus première puissance mondiale, à la faveur de la guerre), ce nouveau système établit que chaque monnaie est convertible en dollars ; ce dernier étant la seule devise convertible en or.

La guerre froide aidant, l’étalon-change-or est finalement – lui aussi – abandonné en 1971, lorsque Richard Nixon suspend la convertibilité du dollar en or. Une décision qui est entérinée en 1976, dans le cadre des « accords de la Jamaïque », au cours desquels le FMI confirme officiellement l’abandon du rôle légal international de l’or. Et depuis cette date, il n’y a pas plus de système monétaire international organisé.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre