Sciences

Qu’est-ce que le Vantablack ?

vanta

S'abonner au podcast
Mis au point en 2012 par une entreprise britannique, et révélé deux ans plus tard, le Vantablack est un matériau fascinant. Il serait le plus noir jamais conçu par l’homme. En tant que tel, il a la faculté de faire disparaître les objets qu’il recouvre.

Un noir presque absolu

Revêtu de Vantablack, un objet disparaît de votre champ de vision. Il n’existe plus, comme s’il était passé dans une autre dimension.

Le secret de ce noir presque parfait réside dans la structure de ce nouveau matériau. Il est en effet constitué par des milliers de nanotubes de carbone, infiniment plus fins qu’un cheveu.

Formant un réseau très serré, ils piègent la lumière, qui ne peut plus se réfléchir sur l’objet. Le Vantablack absorbe en effet la quasi totalité des photons lumineux. C’est ce phénomène qui fait disparaître les objets à notre vue.

Un noir encore plus noir

Avec le Vantablack, on pensait avoir atteint le degré ultime d’absorption de la lumière. C’était sans compter sur une équipe de chercheurs américains, qui a mis au point une version encore plus sombre.

Ce matériau, découvert de manière fortuite, semble annihiler la matière. C’est ainsi qu’un diamant très brillant, recouvert de cette nouvelle mouture du Vantablack, a disparu des regards, comme happé par le néant.

Ce nouveau matériau, qui absorbe quasiment 100% de la lumière, produit, pour l’instant, le noir le plus absolu qu’on connaisse.

Des applications prometteuses

Le Vantablack est d’ores et déjà utilisé dans de nombreux domaines. Installé sur certains télescopes spatiaux, il limite ainsi les reflets et empêche l’intrusion de la lumière parasite. Ce sont ces mêmes qualités qui lui valent d’être installé sur les installations optiques de certains satellites.

De leur côté, les militaires semblent très intéressés par les potentialités d’un tel matériau. Le Vantablack a même fait son entrée dans la vie quotidienne. Un constructeur automobile connu a en recouvert une de ses voitures, produisant un effet saisissant.

Les artistes, eux aussi s’intéressent à ce matériau révolutionnaire. C’est ainsi que le sculpteur Anish Kapoor aurait acheté les droits du Vantablack, limités toutefois au domaine artistique.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre