Sciences

Qu’est-ce que le nécrophone d’Edison ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Edison était un inventeur fécond, à qui l’on doit notamment le phonographe et le kinétoscope, ancêtre du cinéma. Mais l’illustre savant aurait aussi réfléchi à un appareil permettant de communiquer avec les morts.

Edison croyait à l’au-delà

Thomas Edison n’était pas seulement un inventeur rationaliste, il s’intéressait aussi aux phénomènes paranormaux. Et l’on sait que le spiritisme ne le laissait pas indifférent.

Il indiquait lui-même que ses travaux l’avaient conduit à croire que la vie après la mort était une réalité. Il pensait ainsi, avec d’autres scientifiques de son époque, que l’organisme humain était constitué de minuscules “unités de vie”.

Certaines d’entre elles, situées dans une zone précise du cerveau, seraient la matière de l’âme de chaque individu. Et, pour Edison, cette âme survivrait à la mort.

Un appareil pour communiquer avec les morts

Si l’âme des morts reste intacte, il doit être possible, pense Edison, d’entrer en communication avec elle. Aussi envisage-t-il la mise au point d’un appareil permettant d’entrer en relation avec les défunts.

Dans un article rédigé en 1920, il fait part de son intérêt pour la question et annonce avoir entrepris la construction d’un appareil de ce genre. Il ne le nomme pas. Le nom de “nécrophone” ou d’ “appareil nécrophonique” lui sera donné plus tard.

Dans ses mémoires, écrits en 1948, Edison parle à nouveau de cette machine à laquelle il semble toujours travailler. Elle permettrait d’enregistrer les voix d’outre-tombe. Grâce à elle, les messages de l’au-delà parviendraient aux vivants.

Dans les éditions ultérieures, les chapitres consacrés à ces recherches paranormales ont disparu. Les héritiers d’Edison tenaient sans doute à sauvegarder sa réputation de scientifique éclairé.

Mais Thomas Edison ne donne pas d’autres précisions sur cet appareil singulier. Il semble qu’il n’a jamais réussi à en achever la construction. Peut-être en est-il même resté au stade de l’intention.

En tous cas, ces recherches font d’Edison le pionnier de la transcommunication instrumentale. Aujourd’hui, ses adeptes pensent en effet qu’il est possible d’entrer en contact avec les défunts avec l’aide de machines. C’est ainsi que les voix des morts pourraient se graver sur la bande d’un magnétophone.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre