Sciences

Comment recharger son téléphone avec de l’urine ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Certains projets qui, au premier abord, semblent un peu farfelus, s’avèrent en fait très sérieux. C’est le cas de cette expérience, au cours de laquelle des chercheurs britanniques ont réussi à recharger un téléphone portable avec de l’urine.

Des piles spéciales

Pour l’instant, ce procédé est encore à l’essai, mais il semble prometteur. En effet, les scientifiques ont réussi, avec ce portable marchant à l’urine, à passer un rapide coup de téléphone, à échanger quelques messages et à naviguer sur la toile.

Le système fonctionne grâce à des piles à combustible microbiennes. De quoi s’agit-il? Ces piles sont placées dans des contenants spécifiques, où sont enfermés certains types de bactéries.

Mises en présence de l’urine, les bactéries s’en nourrissent. Elles produisent alors des électrons, qui sont convertis en énergie. Il ne reste plus alors qu’à s’en servir pour recharger le téléphone.

Une nouvelle source d’énergie prometteuse

Le déclenchement d’un voyant avertit le chercheur que la batterie est en train de se recharger. Ce système innovant présente de nombreux avantages.

Par définition, l’urine est une source d’énergie renouvelable à l’infini. Au contraire de l’énergie solaire ou éolienne, elle ne dépend pas des aléas de la météo. Il s’agit donc d’une solution écologique, parfaitement respectueuse de l’environnement.

Par ailleurs, son coût est très modique. Il ne faudrait en effet débourser qu’un euro pour acquérir une pile à combustible microbienne. D’autant que la quantité d’urine nécessaire pour l’alimenter durant plusieurs heures reste assez faible. Certains spécialistes n’excluent d’ailleurs pas que cette source d’énergie puisse devenir gratuite.

Bon marché, renouvelable et écologique, cette nouvelle source d’énergie peut être utilisée à d’autres fins. Avec un équipement adapté, elle peut notamment éclairer des toilettes. Des essais ont été menés à cet égard.

Comme ils semblent concluants, ces toilettes autonomes pourraient être installées dans des endroits dépourvus d’infrastructures, comme des camps de réfugiés ou des quartiers insalubres. Et pourquoi ne pas envisager la fourniture d’électricité pour les autres pièces de la maison?

Nous n’en sommes pas là pour l’instant. Les chercheurs n’ont pas dépassé la phase d’essai et la production d’électricité par ce moyen insolite reste encore très limitée.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre