Histoire

Qu’est-ce que le Bal des seins nus de 1577 ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Sans héritier, le roi Henri III faisait jaser au sein de son propre royaume. Afin de faire cesser les rumeurs pointant son éventuelle homosexualité, le monarque décida donc d’organiser un bal érotique au cours duquel des servantes circuleraient les seins nus, au milieu d’une assemblée de dames très légèrement vêtues.

Des rumeurs dérangeantes

Couronnée en 1575, Henri III n’était pas prédestiné à monter sur le trône du royaume de France.
Quatrième fils du roi Henri II et de son épouse Catherine de Médicis, le jeune monarque ne doit en effet son sacre qu’à la mort prématurée de son frère aîné – Charles IX – en 1574.

Celui qui était roi de Pologne et grand-duc de Lituanie revient donc en France pour occuper une place vacante et souffre, dans un premier temps, d’une peu flatteuse réputation.

En effet, perçu comme étant peu viril, l’héritier de la couronne se voit prêter des relations récurrentes avec des « mignons » ; ce qui engendre de nombreuses rumeurs sur une prétendue homosexualité.

La fête du Plessis (marquée par de multiples travestissements) n’arrange – évidemment – pas les choses.

Contrariée par ces accusations, Catherine de Médicis décide donc de communiquer de manière efficace, en mettant à profit le château de Chenonceau, une résidence royale située dans le Val de Loire.

Un bal licencieux

Dans un décor réputé pour son aura romantique, la reine mère décide – sur une suggestion de Diane de Poitiers – d’organiser un bal qui restera gravé dans l’Histoire (ne serait-ce qu’à cause de son prix, avoisinant les 200 000 livres).

Communément appelé le “Bal des seins nus”, celui-ci se déroule le 9 juin 1577.

Un grand banquet, animé par des musiques et des danses, se trouve au centre de l’évènement ; mais le clou du spectacle est, sans conteste, l’arrivée de 60 des plus belles femmes de la cour, déambulant vêtues de simples voiles transparents.

Au repas succède des danses pour le moins animées. Il semblerait même que la soirée se soit achevée par de véritables orgies, consommées dans les bosquets voisins du château.

Devant une assemblée aussi attrayante, le roi a semblé toutefois bien impassible…
Pas de quoi, donc, endiguer toutes les rumeurs qui circulaient à son sujet.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre