Sciences

Qu’est-ce que “l’année sans été” ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
En 1816, les conditions climatiques furent tellement mauvaises que cette année fut baptisée “l’année sans été”. Elles sont dues en grande partie à la violente éruption d’un volcan indonésien, qui provoqua la mort, de façon directe ou non, de dizaines de milliers de personnes et eut des conséquences économiques désastreuses.

Une année très maussade

En France, l’été de 1816 est l’un des plus médiocres jamais enregistré dans les annales météorologiques. C’est à peine si une dizaine de jours de beau temps réchauffent un peu les mois de juillet et d’août.

Ce temps pluvieux et froid s’installe sur toute la planète. Aux États-unis ou en Asie, il neige en plein été et les routes se couvrent de glace. Les récoltes de blé ou de riz sont beaucoup moins abondantes et les prix s’envolent.

Certaines denrées se mettent à manquer et, face au risque de pénurie, des émeutes éclatent en Grande-Bretagne, en Allemagne ou en France. Dans certains pays, comme la Chine, cette situation provoque une véritable famine, qui dure plusieurs années.

Le phénomène cause également, ou accélère, certains mouvements de population, comme celui qui conduit des milliers de fermiers américains vers les plaines du Middle-West, où ils espéraient trouver un climat plus clément. D’autres migrants, poussés par la faim, quittent l’Europe et cherchent asile en Amérique du Sud.

Un phénomène lié au volcanisme

Ce mauvais temps persistant, avec son cortège de conséquences calamiteuses, est dû à l’éruption d’un volcan indonésien, le Tambora. En avril 1815, plusieurs éruptions très puissantes ont lieu.

Très meurtrières, elles causent la mort de plus de 70.000 personnes, dont beaucoup sont englouties dans les eaux furieuses d’un tsunami.

En même temps, le volcan diffuse dans la haute atmosphère des millions de tonnes de dioxyde de carbone et de soufre. Les fines particules de sulfates et la poussière volcanique forment un épais nuage, qui renvoie une grande partie du rayonnement solaire dans l’espace.

Du fait de l’écran constitué par ce volumineux nuage volcanique, la Terre est donc privée d’une bonne part de son ensoleillement. De ce fait, les températures baissent et un temps froid s’installe.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre