Voyage

Pourquoi parle-t-on d’ “été indien” ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
L’expression “été indien”, popularisée par une célèbre chanson, est utilisée pour parler d’une période de beau temps et de chaleur relative qui s’observe, au début de l’automne, en Amérique du Nord et en Europe. Plusieurs explications sont avancées pour rendre compte de l’origine de cette expression.

Qu’est-ce que l’été indien ?

L’été indien apporte d’abord ses bienfaits en Amérique du Nord, où l’expression est apparue. Elle signale une période de temps doux et sec, entre le début octobre et la mi-novembre. Elle survient après une période plus fraîche et se caractérise aussi par des nuits froides et des matins brumeux.

En Europe, l’expression est utilisée pour désigner le même type de phénomène. Cette douceur un peu inattendue est due à la présence d’un anticyclone tenace qui, au début de l’automne, peut bloquer toutes les dépressions. Le phénomène est souvent renforcé par la présence de vents du Sud, qui accentuent l’impression de douceur.

Dans certains pays européens, l’été indien prend plutôt les noms d’été de la Saint-Martin, de la Saint-Luc ou encore de la Toussaint.

D’où vient cette expression ?

C’est aux alentours du XVIIIe siècle que l’expression “été indien” est apparue en Amérique du Nord, au Canada ou aux États-Unis. Il est donc probable que son origine soit en relation avec les habitants du lieu.

Depuis que Christophe Colomb croyait, en découvrant l’Amérique, avoir atteint les Indes, les natifs de ces nouveaux pays étaient appelés des “Indiens”. Si cette période clémente du début de l’automne fut appelée “été indien”, c’est peut-être parce qu’elle se produisait dans les territoires peuplés par les Indiens.

D’autres explications furent avancées. Cette période de temps doux aurait symbolisé le passage entre l’été et l’hiver. C’est en mettant à profit ce moment de transition que les Indiens auraient migré vers les territoires où les attendait leur gibier d’hiver.

Les Indiens étaient tenus en piètre estime par des colons américains qui ne doutaient pas de leur droit inné à subjuguer des peuples jugés inférieurs. Pour désigner cet été trompeur, qui ressemble faussement à la saison chaude, quel qualificatif serait plus approprié, par conséquent, que celui d’ “été indien”?

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre