Sciences

Qu’est-ce que la “terraformation” ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Devant les menaces qui pèsent actuellement sur l’environnement et le futur de la Terre, certains scientifiques songent aux moyens de rendre habitables d’autres planètes du système solaire, comme Mars ou Vénus. Ce processus de “terraformation” ne relève donc plus seulement de la science-fiction.

Créer d’autres Terres?

Modifier l’atmosphère et l’environnement d’autres planètes pour qu’elles servent de refuges à l’homme, voilà un thème dont la science-fiction s’est emparée dès le début du XXe siècle. En 1942, un auteur de récits d’anticipation crée le terme de “terraformation” pour désigner les tentatives de transformation d’une planète en un lieu habitable pour l’homme.

Depuis lors, de très nombreux romans ont popularisé cette idée. Au début des années 60, les scientifiques commencent à prendre l’hypothèse au sérieux et envisagent des solutions pour modifier les conditions de vie sur Mars ou Vénus.

Aujourd’hui, les menaces très réelles qui pèsent sur notre environnement donnent encore plus de crédit à une telle entreprise. Le réchauffement climatique, avec son cortège de conséquences potentiellement désastreuses pour notre planète, rend plus plausible, dans un avenir sans doute lointain, le déménagement d’une partie de l’humanité sur une autre planète.

La terraformation de Mars et Vénus

À cet égard, ces deux planètes ont paru présenter le plus de possibilités. Par certains points, Mars ressemble un peu à la Terre. De par son inclinaison orbitale et sa vitesse de rotation, elle connaît une alternance de saisons.

Surtout, la présence d’eau a bien été confirmée à la surface de la planète rouge. Mais la température y est très froide, la pression atmosphérique très faible et la surface est constamment bombardée par des rayons ultraviolets.

Le processus de terraformation passerait notamment par une élévation de la température, qui rendrait l’eau liquide. Diverses hypothèses ont été envisagées, comme l’installation de gigantesques miroirs aux pôles ou la libération de gaz à effet de serre sur la planète.

À l’inverse, les températures dépassent les 400 degrés sur Vénus. Pour refroidir l’atmosphère, certains scientifiques ont proposé d’introduire des algues sur la planète, qui permettraient de diminuer le niveau de CO2, et donc de faire baisser la température. L’installation de boucliers solaires a également été envisagée.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre