Sciences

Qu’est-ce que la ”Noche Triste” ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
La “Noche Triste”, ou “la triste nuit” en français, qui eut lieu dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 1520, vit la déroute des guerriers de Hernan Cortes, occupés à conquérir le Mexique des Aztèques. Un vestige de cet épisode sanglant vient d’être authentifié.

La déconfiture des guerriers espagnols

Arrivé au Mexique, en 1519, avec une poignée de soldats, l’Espagnol Hernan Cortes avait subjugué les Aztèques avec ses armes à feu, ses armures et ses chevaux caparaçonnés. Séquestrant l’empereur, qui le prend pour un dieu, Cortes gouverne en son nom.

En 1520, Cortes se porte à la rencontre d’un gouverneur espagnol, venu l’arrêter pour n’avoir pas respecté ses instructions. Il confie la garde de la ville de Tenochtitlan à l’un de ses subordonnés, qui, croyant à un complot, fait tuer des notables aztèques. La ville est aussitôt assiégée par des guerriers révoltés.

Cortes revient en hâte dans la ville. Ne pouvant faire face à la situation, il décide de s’enfuir avec ses hommes, dans la nuit du 30 juin au Ier juillet. Ses hommes se chargent d’une partie du butin amassé par Cortes.

Mais les Aztèques coupent les ponts reliant la cité à la terre ferme. Plus de la moitié des Espagnols se noient, chargés d’or, ou sont massacrés par les Aztèques.

Un vestige de la “Noche Triste”

En 1981, une barre de métal en or avait été repêchée dans un canal de Mexico. Des analyses plus poussées ont révélé qu’elle provenait bien du butin emporté par les soldats espagnols en déroute, fuyant, lors de la “Noche Triste”, la colère des Aztèques.

Ce trésor provenait de tout l’or pillé par les Espagnols depuis leur arrivée à Tenochtitlan, en février 1519. Fascinés par ce métal précieux tant convoité, ils l’avaient pris partout où ils le trouvaient.

Les armes, les monnaies, et même les idoles leur fournirent rapidement un abondant butin. Pour plus de commodité, ils en fondirent une grande partie dans des lingots d’or plus faciles à transporter. Le lingot retrouvé appartenait sans doute à l’un des soldats qui, fuyant devant la furie aztèque, s’était noyé durant la retraite.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre