Santé

Qu’est-ce que la lycanthropie ?

loup garou

S'abonner au podcast
La lycanthropie au sens strict désigne la transformation d’un homme en loup. Nous parlons donc ici plutôt de la lycanthropie clinique, cette maladie psychiatrique qui fait croire au patient qu’il s’est transformé en loup.

Le mot vient du grec « «lukanthrôpos »  qui signifie « homme loup » . Il faut remonter à l’Antiquité si l’on veut trouver la source de cette affection.

Avant que la maladie mentale n’existe, il y eut en des croyances. On trouve la première mention d’une transformation d’un homme en un animal dans L’Ancien Testament. C’est le mythe du roi Nabuchodonosor transformé en bœuf pendant 7 ans. Concernant la transformation en loup, les premiers écrits qui l’évoquent datent du 5e siècle avant J.-C. Hérodote parle ainsi d’hommes près de la mer Noire ayant la capacité de se métamorphoser ainsi.

Les Arcadiens, ce peuple vivant dans l’actuelle Grèce au centre de la péninsule du Péloponnèse, y croyaient également. Le poète Virgile, écrit un poème dans lequel se trouve un lycanthrope, un homme se changeant en loup et s’enfonçant « dans les bois ».

L’église catholique en traite également. Pour elle, ce type de transformation est une diabolisation, un acte hérétique. Saint Augustin y voit l’œuvre de Satan. Au 16e siècle, la France voit naitre une vague de lycanthropie suivie de procès par l’Inquisition pour sorcellerie. On commence cependant à évoquer la maladie mentale et non la transformation réelle en loup. Quoi qu’il en soit, le juge spécialisé dans ces affaires, Henri Boguet, condamne au bûcher pas moins de 600 lycanthropes entre 1598 et 1616.

Le procès du plus célèbre loup-garou français est celui de Gilles Garnier. Originaire de Lyon, il se serait livré à des rapts d’enfants dans la région de Dôle de 1570 à 1573. Plusieurs témoins affirment avoir vu un loup-garou attaquer les victimes. Il est même surpris en train de dévorer le cadavre d’un enfant. Il sera condamné au feu pour s’être laissé changer en loup-garou !

Un procès marque cependant la fin justement des procès pour lycanthropie. Celui contre Jean Grenier en 1603 qui aurait dévoré plusieurs enfants. D’abord condamné au bûcher, la cour reconnaît le caractère pathologique. Il ets finalement condamné à être emprisonné dans un monastère. La lycanthropie se rapproche alors d’une maladie mentale. Il faut dire tout de même que certains auteurs comme Pline l’Ancien ou le médecin Marcellus de Side en étaient convaincu il y a plus de 2000 ans déjà. Ce dernier la qualifiait de forme clinique de mélancolie.

Actuellement, elle est considérée comme le symptôme de multiples pathologies mentales comme la schizophrénie, un syndrome dépressif sévère, ou de troubles mentaux organiques.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre