Santé

D’où vient l’hypocondrie ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les “malades imaginaires” sont, depuis Molière, un objet d’amusement, voire de moquerie. Et pourtant, l’hypocondrie est une maladie bien réelle, qui perturbe le quotidien de ceux qui en souffrent. Cette affection, dont les origines sont encore mal connues, touche davantage certaines personnes.

Qu’est-ce que l’hypocondrie ?

L’hypocondrie est une peur constante, et le plus souvent irraisonnée, de tomber malade. Au moindre symptôme, l’hypocondriaque est persuadé d’avoir contracté une maladie incurable. Cette attitude se traduit par une angoisse constante à propos d’un état de santé jugé précaire.

Cette anxiété diffuse perturbe souvent la vie personnelle et peut conduire la personne concernée à réduire ses activités et à limiter ses contacts. Certains hypocondriaques ressentent même des douleurs, comme des maux de tête par exemple.

Atteints d’hypocondrie, certains vont développer un besoin compulsif de se renseigner sur les maladies et les avancées de la médecine. D’autres, au contraire, fuient toute discussion sur la santé.

Quoi qu’il en soit, l’hypocondrie est une véritable maladie, souvent psychosomatique, qui peut s’assimiler à un trouble du comportement.

Quelles sont les origines de cette maladie ?

L’hypocondrie se manifeste de préférence chez les personnes anxieuses, sensibles au stress ou à l’angoisse. Les personnes souffrant d’un trouble anxieux généralisé sont plus enclines que d’autres à développer cette maladie.

Dans ce sens, l’hypocondrie est une des manifestations d’une vision irrationnelle de la réalité, perçue comme anxiogène. Les personnes émotives sont également plus sujettes à l’hypocondrie. De même, ce trouble est plus fréquent avec l’âge. Il exprime alors, chez des personnes déjà anxieuses, une angoisse fondamentale devant l’approche inéluctable de la mort.

Il est possible que ce trouble concerne davantage des personnes à la sensibilité exacerbée. Percevant avec plus d’intensité la finitude de leur condition, elles manifestent cette sensation par le biais de l’hypocondrie.

Par ailleurs, cette affection pourrait être l’occasion, en jouant de sa situation de “malade”, d’attirer l’attention ou de gagner l’affection de ses proches.

Il faut noter que certaines personnes sont hypocondriaques toute leur vie, alors que d’autres le deviennent, de façon ponctuelle, à la suite d’un événement traumatisant, comme une maladie grave ou le décès d’un proche.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre