Santé

Qu’est-ce que la maladie de Verneuil ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
La maladie de Verneuil est une pathologie très peu connue du grand public. Pourtant, elle touche près de 1 % de la population française, soit environ 600 000 personnes à des niveaux divers de gravités. Décrite pour la première fois en 1854 par Aristide Verneuil, un chirurgien français, cette maladie se traduit par l’apparition de lésions cutanées au niveau des régions pileuses du corps.

Les symptômes de cette affection de la peau se développent entre l’âge de 20 de 30 ans et touchent 3 fois plus de femmes que d’hommes. Cette malade se manifeste par l’apparition d’abcès, de boutons ou de furoncles. Ces lésions peuvent mesurer un centimètre mais leur taille peut attendre des dimensions nettement plus importantes. Les boutons sont localisés principalement dans les zones riches en poils et en glandes sudoripares. Ainsi, les parties du corps particulièrement touchées par cette pathologie sont les aisselles, les fesses, la poitrine et l’aine.

Cette maladie n’est pas mortelle mais elle handicape sérieusement la vie quotidienne des patients atteints. Dans 1% des cas, la douleur ressentie est telle que certaines activités ne peuvent plus être pratiquées. La cause de la maladie de Verneuil n’a pas été encore identifiée, mais il semblerait qu’une occlusion au niveau du follicule pileux serait responsable d’une inflammation entraînant un abcès.

La maladie de Verneuil n’est pas contagieuse, toutefois il a été montré que des prédispositions génétiques pourraient jouer un rôle dans le développement de cette affection. Chez la femme, des variations hormonales pourraient être également responsables de l’apparition des symptômes. En effet, la puberté est la période où la maladie se manifeste le plus souvent et elle s’atténue au moment de la ménopause.

Il existe des facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie de Verneuil. Ainsi, 70 à 90 % des patients atteints fument. Les maladies inflammatoires de l’intestin favorisent également l’apparition de cette maladie et il a été montré que le surpoids aggravait les symptômes de cette affection cutanée.

Même si la maladie de Verneuil est une pathologie assez répandue, elle est peu étudiée dans les facultés de médecine. Aussi, les patients doivent attendre parfois des années pour qu’un diagnostic soit enfin posé. Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement pour combattre la maladie. Pour les formes les plus sévères, seule la chirurgie qui consiste à retirer les zones touchées permet de soulager temporairement le malade.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre