Histoire

Qu’est-il arrivé à Robert Falcon Scott en Antarctique ?

rob

S'abonner au podcast
Officier de la Royal Navy, Robert Falcon Scott est un explorateur polaire britannique qui a mené deux expéditions dans le cadre de “l’âge héroïque de l’exploration en Antarctique”.
D’abord impliqué dans l’expédition Discovery (1901-1904), il perd finalement la vie au cours de l’expédition Terra Nova (1910-1913), laissant derrière lui une nation à la fois endeuillée et fière de ses accomplissements.

Un explorateur téméraire

Après avoir mené la fructueuse expédition Discovery (celle-ci ayant permis des découvertes géologiques et zoologiques de grande importance), Robert Falcon Scott poursuit son travail de “défrichage” d’un continent hostile, encore vierge et mystérieux.

C’est ainsi qu’en janvier 1911, l’officier britannique part avec l’équipage du baleinier “Terra Nova” en direction du cap Evans, situé sur l’île de Ross en Antarctique. Au total ce sont 31 hommes, 33 chiens de traîneau et 19 poneys qui l’épaulent dans l’exploration de ce désert blanc où la température peut atteindre jusqu’à – 80°C.

L’objectif est simple : alors que les Américains ont déjà pris une avance considérable au pôle Nord, les Britanniques comptent se rattraper sur le “Continent Austral”.
Un rival est néanmoins de la partie, puisque le capitaine norvégien Roald Amundsen tente de devancer Scott dans sa quête.

Ayant pour but de glaner des données météorologiques, biologiques et cartographiques, Robert Falcon Scott envoie une équipe de 6 hommes en direction du cap Adare, un lieu où le Norvégien Carsten Borchgrevink (le premier explorateur de l’Antarctique), avait établi une base en 1898.

Parallèlement, l’officier se dirige vers le pôle (novembre 1911), accompagné d’une équipe réduite.
Malheureusement pour eux, tout ne se passe pas comme prévu : les traîneaux motorisés s’enrayent, les poneys rendent l’âme et le froid commence par devenir menaçant.

La glace est impitoyable

En plus des complications logistiques, Scott et ses acolytes ont la mauvaise surprise de découvrir la tente d’Amundsen, une fois arrivés à destination (janvier 1912).

Installé un mois avant eux, ce dernier a eu le temps de prendre de l’avance sur leurs recherches.
Devant cet échec et les conditions climatiques de plus en plus rudes, Scott et son équipe décident donc de faire marche arrière.

Malheureusement, le trajet du retour est particulièrement difficile et une tempête finit par être fatale aux explorateurs britanniques (mars 1912).

Partie à leur recherche, une expédition ultérieure finit par retrouver les corps, ainsi que les lettres de comptes-rendus, enfouis dans la neige.

Une nouvelle qui suscite une vive émotion nationale, laquelle consacre les explorateurs en héros au courage et à la ténacité exemplaires.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre