Histoire

Qu’est-il arrivé à l’expédition de La Pérouse ?

laper

S'abonner au podcast
Décidée sous l’impulsion du roi de France Louis XVI, l’expédition de La Pérouse fut une mission d’exploration dirigée, dès 1785, par le navigateur Jean-François de La Pérouse. Ce dernier avait pour tâche de parcourir l’océan Pacifique pour éventuellement effectuer une circumnavigation du globe.

Similaire aux voyages de l’Anglais James Cook, cette expédition s’est, néanmoins, soldée par une fin tragique dont les ultimes instants continuent à intriguer les historiens.

En Juin 1785 – six ans après la mort de l’explorateur anglais James Cook, à Hawaï – le roi de France Louis XVI confie la direction d’une grande expédition maritime à l’officier de marine Jean-Christophe de La Pérouse.

Très ambitieux, ce projet consiste, en effet, à parcourir l’océan Pacifique dans son entièreté, pour accomplir une circumnavigation du globe, sur une durée alors estimée à 4 ans.

Épaulé par des officiers aguerris – ainsi que par une équipe de savants (astronomes, géographes, naturalistes) chargée de cartographier le périple et de faire un compte-rendu des espèces rencontrées – l’explorateur part avec deux frégates (nommées “la Boussole” et “l’Astrolabe”) remplies chacune d’une centaine d’hommes, de tonnes de matériel et d’objets à troquer avec les indigènes des contrées lointaines.

Après avoir quitté le port de Brest (le 1er août 1785), les navires mettent le cap vers le Chili, avant de longer l’île de Pâques, Hawaï puis l’Alaska, où périssent 21 marins emportés dans le naufrage de leurs chaloupes.

L’expédition se poursuit, malgré tout, avec un passage le long de la baie de San Francisco, puis des côtes chinoises, philippines et coréennes, avant de marquer une halte sur la péninsule russe du Kamtchatka.

Alors qu’ils étaient reçus en grande pompe par les autorités locales, un courrier enjoint La Pérouse et son équipage à plier bagage, pour rejoindre Botany Bay- en Australie – afin d’y espionner les Anglais.

Ce voyage leur sera fatal, puisqu’après avoir été attaqués par des insulaires à Tutuila (12 marins y perdent la vie), La Pérouse et ses frégates disparaissent aux alentours de Vanikoro, dans les îles Salomon.

Victimes d’un naufrage

Alors qu’ils étaient censés rentrer en France en 1789, la soudaine disparition des navires inquiète les autorités françaises.

Celles-ci planifient, de ce fait, d’autres expéditions (une menée par l’Amiral d’Entrecasteaux en 1791 et une autre par Dumont D’Urville en 1827) pour tenter de retrouver les navires de La Pérouse ainsi que leurs équipages.

C’est finalement au terme de siècles de recherches acharnées qu’un vague scénario de naufrage a pu se dessiner. Après avoir retrouvé l’épave d’un des navires (1964), des chercheurs ont, en effet, découvert les traces d’un fortin dans le lagon de Vanikoro (1999).

Ainsi, selon toute vraisemblance, les navires, emportés par un cyclone, se seraient heurtés à une barrière de corail, avant que des survivants ne réussissent à vivoter sur une des îles, en établissant un campement. Selon certaines sources, quelques marins auraient même réussi à quitter l’île en embarquant sur d’autres bateaux de passage.

Une fin romanesque pour une expédition qui reste, encore aujourd’hui, auréolée de mystère.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre