Sciences

Quels sont les différents types de mémoire ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Notre mémoire stocke les informations et les sensations, prêtes à être utilisées si le besoin s’en fait sentir. Ces mécanismes de mémorisation sont divers et font intervenir, en fonction du processus concerné, des zones différentes du cerveau.

La mémoire à court terme

Cette forme de mémoire nous permet de conserver, sur une courte durée, un nombre d’informations assez limité.

La mémoire de travail s’inscrit dans ce type de mémorisation. Elle retient, pour une brève période, des éléments utiles à la réalisation d’une tâche précise. Les éléments mémorisés sont assez peu nombreux, même s’ils diffèrent d’une personne à l’autre.

C’est grâce à cette mémoire de travail que nous retenons le numéro de téléphone que nous allons composer dans quelques secondes. Cette mémoire à court terme nous permet également de puiser dans des données conservées un court moment pour les utiliser dans un but immédiat.

C’est ainsi que l’étudiant peut à la fois entendre un cours et, en fonction des données stockées dans la mémoire immédiate, les restituer sous forme de notes structurées.

La mémoire à long terme

Comme son nom l’indique, la mémoire à long terme permet, en activant d’autres zones du cerveau, de conserver des informations sur une période parfois très longue.

Cette mémoire se divise en plusieurs catégories. Elle comprend d’abord la mémoire déclarative, qui se divise elle-même en mémoire sémantique et en mémoire épisodique.

C’est la mémoire sémantique qui vous permet de retrouver aisément une connaissance relevant de la culture générale ou de répondre à une définition. De son côté, la mémoire épisodique vous donne accès au souvenir d’événements précis, comme le film que vous avez vu la veille.

Autre forme de mémoire à long terme, la mémoire procédurale ou implicite. C’est elle qui est activée quand il s’agit de réveiller des automatismes. C’est grâce à cette forme de mémoire que nous faisons aussitôt les gestes réflexes nécessaires à la nage ou à la conduite d’une automobile.

Enfin, la mémoire sensorielle, ou perceptive, nous permet de retenir des sons, des bruits ou des visages sans que nous en ayons même conscience. Cette mémoire est connectée aux autres types de mémoire.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre