Sciences

Pourquoi bien dormir permet une meilleure mémorisation ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Il est aujourd’hui admis que le sommeil facilite la mémorisation en consolidant celle des informations acquises pendant la journée.

Pour comprendre comment cela s’explique il avoir en tête que la mémoire repose sur la capacité des neurones à former de nouvelles connexions entre eux par l’intermédiaire des synapses.

Une étude récente chez l’animal a ainsi montré que les souris dormant moins présentent justement moins de ces connexions entre les neurones. Leur capacité d’apprentissage est donc affectée par le manque de sommeil. Et ce manque semble avoir des effets irréversibles.

S’agissant de la mémoire, et parmi les différentes phases du sommeil, le sommeil profond semble primordial. Cette phase est celle durant laquelle des ondes lentes traversent le cerveau. Les neurones du cortex moteur, ceuc-là même qui durant la journée ont été sollicitées dans l’apprentissage, connaissent alors à nouveau une grande activité et revivent celle liée à l’apprentissage avant l’endormissement. Ce qui a pour effet de consolider les synapses concernés.

Si cette phase de sommeil est perturbée, ces connexions neuronales diminuent, affectant la mémorisation.

Le sommeil après l’apprentissage est bénéfique pour la mémoire à la fois épisodique, c’est à dire celle des événements, et sémantique, correspondant aux connaissances générales. Cela est vrai notamment chez les enfants. Pour faciliter la mémorisation de leurs apprentissages il est ainsi recommandé qu’ils dorment 10 à 11 heures par nuit s’ils ont moins de 12 ans et 9 heures pour les adolescents.

Autre bienfait du sommeil, durant les phases de sommeil profond, les ondes lentes dont nous avons parlé, celles qui synchronisent les neurones, permettent, au dela de la consolidation des connexions neuronales, d’effectuer le tri entre les traces de mémoire à conserver (celles correspondant aux neurones présentant le plus de connexions) et les autres, celles qu’il faut évacuer. Cette mise à jour des circuits neuronaux permet d’enregistrer de nouveaux souvenirs plus efficacement.

Ainsi dormir bien assure de bien apprendre.

Vous l’avez compris, le sommeil permet de consolider les connaissances acquises dans la journée mais il joue aussi le rôle de filtre, effaçant les informations qui ne sont plus nécessaires. Deux activités primordiales pour un bon apprentissage.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre