Santé

Quelles sont les plantes à éviter pendant le COVID-19 ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Depuis quelques mois, la pandémie liée au coronavirus SARS-CoV-2 sévit et malheureusement des centaines de milliers de morts sont à déplorer dans le monde. Malgré les recherches poussées, de nombreuses incertitudes et doutes demeurent concernant le mode de transmission, la réponse immunitaire mais également sur les facteurs susceptibles d’aggraver les symptômes de la maladie. Aujourd’hui, l’ANSES (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) met en garde contre l’utilisation de certains compléments alimentaires.

Les huiles essentielles et les produits à base de plante sont fréquemment utilisés pour atténuer les effets de certaines maladies. Ainsi la sauge est connue pour soulager les maux de gorge, la reine-des-prés est fréquemment utilisée pour combattre les douleurs articulaires et rhumatismes. L’harpagophytum, nommé également la “griffe du diable” est considéré comme un anti-inflammatoire naturel. Aussi en cette période sanitaire inédite, il peut être tentant de se tourner vers des médecines douces pour essayer de se protéger au mieux du Covid-19.

Mais il y a quelques semaines, le corps médical a alerté la population sur les risques induits par la consommation de cortisone et d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène. Ces médicaments sont suspectés d’être un facteur d’aggravation de l’infection liée au Covid-19. Aujourd’hui, certains produits phytothérapeutiques sont également sur la sellette.

Les compléments alimentaires sont ceux à base de plantes contiennent des principes actifs susceptibles d’altérer la réponse immunitaire. Une défense inflammatoire affaiblie empêche l’organisme de lutter efficacement contre les micro-organismes pathogènes et le virus peut alors diffuser plus facilement et rapidement dans le corps.

Ainsi toutes les plantes connues pour leur pouvoir anti-inflammatoire peuvent être consommées mais seulement après avoir eu un avis médical éclairé. Ainsi les compléments alimentaires avec une forte teneur en acide salicylique, un précurseur de l’aspirine peuvent potentiellement augmenter le risque de développer des formes sévères du Covid-19.

La liste non exhaustive des plantes dont il est préférable d’en limiter la consommation a été établie. Les compléments alimentaires à base de sauge, d’harpagophytum, de reine-des-prés, de curcuma, d’échinacée, de peuplier, de bouleau, de liane du Pérou, de véronique, de réglisse sont à éviter surtout si vous présentez des symptômes pouvant être attribués au Covid-19.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre